moulin à farine de la Roche, puis minoterie

Désignation

Dénomination

moulin à farine, minoterie

Titre courant

moulin à farine de la Roche, puis minoterie

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Mézières-sur-Couesnon

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Saint-Aubin-du-Cormier

Lieu-dit

la Roche

Référence cadastrale

1833 B 307 à 309, 1965 B2 238 à 240, 635

Milieu d'implantation

isolé

Cours d'eau

le Couesnon

Parties non étud

atelier de fabrication, logement patronal, bâtiment d'eau, bief de dérivation, bassin de retenue

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 18e siècle

Datation en années

1798

Justification de la datation

daté par source, porte la date

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Le moulin de la Roche est édifié en 1798 (date portée sur un encadrement de baie). Destiné à la mouture des céréales, il est réglementé par arrêté préfectoral du 5 mars 1879. Un procès verbal de récolement, du 11 juin 1883, constate l'exécution conforme des travaux aux prescriptions réglementaires. En 1936, la capacité maximum d'écrasement journalier s'élève à 8 q de blé. La date de cessation d'activité est inconnue. En 1878, le moulin est alimenté par deux roues hydrauliques verticales à aubes planes, qui mesurent 5 m de diamètre, et actionnent chacune une paire de meules. En 1936, la force motrice est distribuée par une roue hydraulique verticale avec une hauteur moyenne de chute d'1, 20 m. La même année, le matériel de mouture se compose d'un broyeur à cylindre, d'un convertisseur, d'une paire de meules et d'un plansichter.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, moellon

Matériau de la couverture

ardoise

Parti de plan

plan rectangulaire régulier

Vaisseau et étage

2 étages carrés

Type de la couverture

toit à longs pans

Source de l'énergie

énergie hydraulique, produite sur place

Commentaire description

Le moulin est établi sur un ancien chemin de servitude qui constitue aujourd'hui la rive gauche du Couesnon. Un pont en maçonnerie, composé de trois arches, se situe à quelques mètres en amont. Le moulin, de plan rectangulaire, construit en granite, s'élève sur deux étages carrés et est couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Plusieurs inscriptions subsistent sur quelques pierres d'encadrement de baies, dont la date de 1798. Le moulin est flanqué, sur sa façade postérieure, d'un petit bâtiment de plan carré en rez-de-chaussée couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Deux emplacements de roues hydrauliques se distinguent encore nettement dans le coursier à l'entrée duquel subsistent deux vannes motrices. Le vannage de décharge se situe à 5 m en amont dans le bief. L'ancien logis patronal est implanté perpendiculairement au moulin, le long de l'ancien chemin de servitude. Construit en granite, il a un étage carré, couvert d'un toit à longs pans en ardoise.

Typologie

minoterie dite à l'américaine de plan allongé comptant au moins deux étages carrés (type D4)

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel