moulin à blé de Marigny, actuellement minoterie

Désignation

Dénomination

moulin à blé, minoterie

Titre courant

moulin à blé de Marigny, actuellement minoterie

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Saint-Germain-en-Coglès

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Saint-Brice-en-Coglès

Lieu-dit

Moulin de Marigny

Référence cadastrale

1957 A 955, 1998 YR 29

Milieu d'implantation

isolé

Cours d'eau

la Loisance

Parties non étud

atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bassin de retenue, digue, entrepôt industriel, transformateur (abri)

Historique

Datation des campagnes principales de construction

Temps modernes, 20e siècle

Justification de la datation

daté par source, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Le moulin de Marigny existe antérieurement à 1790. Son régime hydraulique est réglementé par arrêté préfectoral du 4 septembre 1896. A cette date, les seuls ouvrages régulateurs hydrauliques du moulin consistent en un vannage de décharge comportant deux vannes mobiles, une vanne d'irrigation et trois vannes motrices. Le canal de décharge traverse la chaussée de l'étang sous deux ponts. L'actuelle minoterie est édifiée au XXe siècle. En 1936, la capacité maximum d'écrasement journalier s'élève à 56 q de blé. La minoterie est toujours en activité. En 1896, les quatre paires de meule sont actionnées par trois roues hydrauliques à augets, mesurant chacune 3, 40 m de diamètre. En 1936, la force motrice est distribuée par une turbine hydraulique d'une puissance de 13 ch, complétée par un moteur à gaz pauvre qui développe 17 ch. La même année, le matériel de mouture se compose de quatre broyeurs à cylindres, d'un plansichter et d'une bluterie centrifuge.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, moellon, béton, béton armé

Matériau de la couverture

ardoise, ciment en couverture

Parti de plan

plan rectangulaire régulier

Vaisseau et étage

étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés

Type de la couverture

toit à longs pans, terrasse

Source de l'énergie

énergie hydraulique, produite sur place, turbine hydraulique, énergie électrique, produite sur place

Commentaire description

La minoterie est située sur la Loisance, à l'extrémité nord de l'étang de Marigny, de l'autre côté de la chaussée. L'ancien moulin, toujours en place, n'est plus en activité. Construit en granite, de plan rectangulaire, il compte un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La nouvelle minoterie, située à proximité, présente une architecture totalement différente, en béton armé. Elle se compose de deux corps de bâtiment accolés. L'atelier de fabrication, de plan carré, s'élève sur un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et deux étages carrés couverts d'un toit en terrasse en ciment. Chaque façade est éclairée par des fenêtres rectangulaires. La porte d'entrée de la façade antérieure est abritée par un auvent et desservie par un degré droit à double montée convergente. Le deuxième corps de bâtiment abritant les silos, est en béton, en rez-de-chaussée surélevé sur pilotis. Quelques ouvrages régulateurs du régime hydraulique du moulin sont encore en place, comme la vanne motrice.

Typologie

minoterie moderne ou remaniée entièrement recouverte d'enduit (type E2)

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel