moulin à blé du Guern, puis minoterie, actuellement maison

Désignation

Dénomination

moulin à blé, minoterie

Destinations successives et actuelle

maison

Titre courant

moulin à blé du Guern, puis minoterie, actuellement maison

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Talensac

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Montfort-sur-Meu

Lieu-dit

Moulin du Guern

Référence cadastrale

1846 A 296, 1997 A 254, 1114

Milieu d'implantation

en écart

Cours d'eau

le Meu

Parties non étud

atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bassin de retenue

Historique

Datation des campagnes principales de construction

Temps modernes

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Le moulin du Guern est antérieur à 1790. Le 21 avril 1784, il est fait mention d'un bail à ferme du moulin appartenant alors à M. Duplessix de Grénédan. En 1854, l'usine se compose de deux bâtiments : un ancien moulin et une minoterie. A cette date, les ouvrages régulateurs des eaux du moulin consistent en un déversoir, un vannage de décharge comprenant huit vannes et une digue submersible longue de 92 m. Le 20 avril 1855 le régime hydraulique est réglementé par arrêté préfectoral. En 1909, la quantité annuelle de blé moulu s'élève à 3000 q. En 1936, la capacité maximum d'écrasement journalier atteint 30 q de blé. La minoterie cesse de fonctionner dans les années 1960. Aujourd'hui, elle abrite une maison. En 1854, la minoterie est activée par une roue hydraulique verticale mesurant 1, 28 m de largeur et 5, 25 m de diamètre. En 1909, l'usine cumule l'énergie hydraulique et l'énergie thermique. A cette date, mention d'une chaudière à vapeur de forme horizontale issue des ateliers de construction Aubert, à Paris (75). La chaudière est tubulaire à retour de flammes, timbrée à 7 kg et présente une surface de chauffe de 15 m2. En 1909, le moulin fonctionne avec trois paires de meules. En 1936, la force motrice est distribuée par une roue hydraulique verticale et par un moteur à gaz pauvre développant 18 ch. La même année, le matériel de mouture se compose de quatre broyeurs à cylindre, de deux convertisseurs, d'un fendeur, de deux bluteries rondes, et d'une bluterie hexagonale.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

schiste, moellon

Matériau de la couverture

ardoise

Vaisseau et étage

étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage en surcroît

Type de la couverture

croupe

Source de l'énergie

énergie hydraulique, produite sur place, énergie thermique, produite sur place

Commentaire description

Le moulin, construit en schiste, s'organise en plusieurs corps de bâtiment adossés présentant chacun un plan centré. L'atelier de fabrication, corps de bâtiment principal, présente un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît couvert d'un toit à croupe en ardoise. Sa façade antérieure est rythmée par trois travées de baies en plein cintre encadrées de brique. Sa façade postérieure est flanquée du bâtiment d'eau, à un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé. Cette partie du moulin est établie sur le lit de la rivière où le déversoir, en parfait état de conservation, est surmonté d'une passerelle en bois.

Typologie

minoterie de plan centré comptant entre un et deux étages carrés surmontés d'un toit en croupe (type C2)

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté, restauré

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel

Dossier adresse

Conseil régional de Bretagne - Service chargé de l'inventaire Hôtel de Blossac - 6, rue du Chapitre 35044 Rennes Cedex - 02.99.29.67.67