moulin à blé du Boël

Désignation

Dénomination

moulin à blé

Titre courant

moulin à blé du Boël

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Bruz

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Bruz

Lieu-dit

Boël (moulin du)

Référence cadastrale

1812 J 696, 1979 AY 18, 19

Milieu d'implantation

isolé

Cours d'eau

la Vilaine

Parties non étud

atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bassin de retenue

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 17e siècle

Datation en années

1652

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Le moulin du Boël est édifié en 1652 par une délibération de la Communauté de Rennes du 15 novembre, accordée au seigneur de Laillé, Claude de Marboeuf, conseiller au parlement de Bretagne. En 1764-1765, réparation de la chaussée du moulin (qui est moulin banal jusqu'en 1789). En 1896, le moulin du Boël est réglementé à l'occasion d'une transformation de son vannage. En 1912, la puissance de rendement journalier s'élève à 33 q. Jusqu'en 1914, le moulin fonctionne sans connaître de grands bouleversements technologiques. Il cesse toute activité en 1935. Racheté par la commune de Bruz en 1964, l'édifice, en mauvais état, est pris en charge de 1965 à 1972 pour une restauration. En 1799, en raison de l'état de dégradation dans lequel se trouvent les meules, Pierre Derniault, le fermier du moulin, en met en place deux nouvelles paires, ainsi qu'un rouet, une bluterie et une roue. En 1869, l'usine est activée par deux roues hydrauliques situées de part et d'autre du bâtiment. En 1912, il fonctionne avec cinq paires de meules.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

schiste, moellon

Matériau de la couverture

ardoise

Vaisseau et étage

étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré

Type de la couverture

croupe

Source de l'énergie

énergie hydraulique, produite sur place

Commentaire description

Le moulin est établi sur la Vilaine au niveau de l'écluse du même nom. Afin de résister à la forte pression du courant de la rivière, il présente en amont une forme d'éperon tandis que sa partie aval est renforcée par deux contreforts en granite. Le moulin, édifié en schiste, comprend un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré couvert d'un toit à croupe en ardoise. Du côté de l'ancien coursier subsistent les traces de l'ancienne écluse. Le modèle architectural du moulin du Boël en forme d'éperon est repris par exemple au moulin de la Molière, à Saint-Senoux (35) , ou encore à l'ancien moulin des Bouillants, à Vern-sur-Seiche (35).

Typologie

moulin de type artisanal de petite taille (type A4)

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté, restauré

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel