usine de menuiserie Rossignol

Désignation

Dénomination

usine de menuiserie

Titre courant

usine de menuiserie Rossignol

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Argentré-du-Plessis

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Argentré-du-Plessis

Adresse

Châteaubriand (rue) 32

Référence cadastrale

1996 AD 15 à 20, 150 à 153, 158, 184, 298, 299, 340, 341

Milieu d'implantation

en écart

Parties non étud

atelier de fabrication, entrepôt industriel, chaufferie, magasin industriel, bureau d'entreprise

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 19e siècle, 3e quart 20e siècle

Datation en années

1895

Justification de la datation

daté par source, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Cette usine de menuiserie est fondée en 1895. Plusieurs campagnes de construction suivent. Des bâtiments de production sont construits de part et d'autre de la rue, notamment dans les années 1960. En 1971, l'entreprise Rossignol, constituée en société anonyme, est spécialisée dans la fabrication de portes planes : portes laquées, portes de dimensions exceptionnelles et portes spéciales. Elle produit alors trois mille portes planes par jour qui débouchent à 25 % sur le marché régional, à 55 % sur le marché français et à 20 % sur le marché extérieur. Une scierie existe comme activité annexe. En 1994, les Menuiseries Industrielles Rossignol appartiennent au groupe Pinault. L'établissement est toujours en activité. En 1906, mention d'une chaudière à vapeur locomobile tubulaire, présentant une surface de chauffe de 11, 13 m2 et timbrée à 6 kg. Elle est destinée au sciage du bois. En 1910, mention d'une nouvelle chaudière à vapeur horizontale à deux bouilleurs, avec une surface de chauffe supérieure à la précédente : 20, 25 m2. En 1971, l'usine possède un important matériel de production, dont une partie exceptionnelle : une chaîne de pressage Fama, de 1969. Il s'agit d'une presse automatique d'une longueur de 25 m qui produit deux cent portes par heure avec seulement trois personnes ; une chaîne de peinture Euripe, de 1967. Elle est destinée à enduire et à prépeindre éventuellement, puis à laquer les portes. Elle mesure 120 m de long et a une capacité de mille portes par jour. Enfin, une presse automatique Burckle, de 1969, qui présente une dimension de plateau de 3, 20 m sur 2, 30 m. Une chaudière à vapeur Babcock et Wilcox, à deux bouilleurs, datée de 1937, est toujours en place. En 1971, l'usine emploie cent soixante six personnes.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

schiste, moellon, essentage de planches, essentage de tôle, béton, béton armé, parpaing de béton

Matériau de la couverture

tuile mécanique, métal en couverture, tôle ondulée, ardoise, matériau synthétique en couverture

Vaisseau et étage

1 étage carré

Type de la couverture

toit à longs pans

Source de l'énergie

énergie thermique, produite sur place, générateur, énergie électrique, achetée

Commentaire description

Site fortement remanié, réparti de part et d'autre de la rue Châteaubriand. L'ancienne zone se situe à l'ouest de la rue où se trouvent quelques entrepôts. C'est aussi sur cette parcelle que subsiste un ensemble originel de deux petits corps de bâtiment à un étage carré couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique pour l'un, et en ardoise, pour l'autre. Ils sont construits en schiste et partiellement recouverts d'un essentage de planche. Les autres bâtiments s'organisent sur la zone la plus dense, à l'est de la rue : chaufferie, atelier de fabrication, bureau, entrepôts et magasins industriels de facture plus récente. Ils sont en rez-de-chaussée et construits en béton armé et parpaing de béton recouverts d'un essentage de tôle et surmontés de toits à longs pans en matériau synthétique et en tôle ondulée.

Protection

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM35003026

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Eléments remarquables

machine énergétique (étudiée dans la base Palissy)

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel