scierie Rahuel-Bois

Désignation

Dénomination

scierie

Titre courant

scierie Rahuel-Bois

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Combourg

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Combourg

Adresse

Libération (avenue de la) 86

Référence cadastrale

1982 AI 124 à 127, 1982 AI 22 à 53

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

atelier de fabrication, bureau d'entreprise, entrepôt industriel, aire des matières premières, aire des produits manufacturés, logement patronal

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle

Datation en années

1920, 1930

Justification de la datation

daté par source, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Cette scierie est fondée en 1920 par Victor Rahuel. Les établissements Rahuel-Bois sont spécialisés dans la scierie et la parqueterie : sciages de plots divers, parquets classiques, rustiques, charpentes, emballages, lambourdes ; ils exercent aussi, en activité annexe, le négoce onduline (matériaux de couverture, gouttières plastiques et bois du Nord). En 1930, Victor Rahuel fait construire une cité ouvrière dans laquelle quatorze ménages trouvent un logement : elle est appelée la Cité Rahuel ; en 1936, durant la guerre d'Espagne, des républicains espagnols y trouvent refuge. Puis, dans les années 50, la cité se vide peu à peu de ses habitants qui emménagent dans des logements plus confortables construits après guerre. En 1971, la production de la scierie et de la parqueterie s'élève à 2500 m3 net. Les débouchés concernent à 85 % le marché régional et à 15 % le marché français. Aujourd'hui, l'établissement est toujours en activité, sous la direction de Guy Rahuel. En 1971, le matériel de production comprend notamment des scies à ruban et du matériel de parqueterie. Dans les années 1930, la scierie Rahuel emploie quarante ouvriers et vingt et un en 1971.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

schiste, granite, moellon, essentage de tôle, essentage de planches, brique, béton, parpaing de béton

Matériau de la couverture

ardoise, métal en couverture, tôle ondulée, tuile mécanique

Vaisseau et étage

étage de comble

Type de la couverture

toit à longs pans

Source de l'énergie

énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire description

Site remanié s'organisant autour des aires des matières premières et des produits manufacturés. Les différents bâtiments sont en rez-de-chaussée, construits en parpaing de béton, recouverts d'essentage de tôle ou de planche et couverts de toits à longs pans en tôle ondulée. L'ancien logis patronal, en granite, se situe au cœur du site. La cité ouvrière Rahuel est un long corps de bâtiment de plan rectangulaire, qui compte un étage de comble à surcroît percé de lucarnes passantes et abrite plusieurs unités de logement. Elle est édifiée en partie en parpaing de béton sur une façade, en schiste sur l'autre, tandis que le pignon, visible de la rue, est en brique. Ce dernier offre un aspect décoratif accentué par le jeu de la polychromie, ainsi que par la présence d'une bordure de rive en céramique qui masque et orne l'extrémité du toit à longs pans couvert de tuile mécanique.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier avec sous-dossier

Visite guidé

Patrimoine industriel