briqueterie dite usine Saint-Joseph, puis usine de produits pour l'alimentation animale Celtic Langlois Nutrition Animale

Désignation

Dénomination

briqueterie, usine de produits pour l'alimentation animale

Titre courant

briqueterie dite usine Saint-Joseph, puis usine de produits pour l'alimentation animale Celtic Langlois Nutrition Animale

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Combourg

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Combourg

Adresse

Libération (avenue de la) 119

Référence cadastrale

1982 AI 54 à 56

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

atelier de fabrication, puits, cour, cheminée d'usine, voie ferrée

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 19e siècle

Justification de la datation

daté par source, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Cette briqueterie semble avoir été créée autour de 1868. Dirigée par Levavasseur et Cie, un nouveau four à brique, nécessaire à son exploitation, est construit. D'après un en-tête de papier de 1905, la tuilerie-briqueterie Saint-Joseph fabrique des tuiles à emboîtement pour toiture, des briques pleines, tubulaires, réfractaires infusibles, du plâtre, des ardoises et de la chaux. A une date inconnue, la briqueterie cède la place à une usine de produits pour l'alimentation animale, Celtic Langlois Nutrition Animale, qui a cessé son activité le 1er janvier 1998. En 1905, mention d'une machine à vapeur provenant des constructeurs Weyher et Richmond. Elle présente une surface de chauffe de 11, 27 m2, se compose de quatorze tubes et est timbrée à 7 kg. Dans les années 1930, la briqueterie emploie trente ouvriers.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

essentage de tôle, brique

Matériau de la couverture

ardoise, métal en couverture

Vaisseau et étage

2 étages carrés

Type de la couverture

toit à longs pans, appentis, croupe

Source de l'énergie

énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire description

Site composé de trois corps de bâtiment, qui jouxte le chemin de fer. L'atelier de fabrication s'élève sur deux étages carrés couverts d'un toit à croupe en ardoise. Il est construit en partie en brique et en matériau synthétique. Les deux entrepôts industriels qui lui sont accolés sont recouverts d'un essentage en tôle. Cheminée d'usine en brique.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel