Fromagerie industrielle Delisse, puis fromagerie Préval, actuellement laiterie industrielle dite Compagnie Laitière Normandie Bretagne et fromagerie Entremont, avenue de la Gare (Montauban-de-Bretagne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Fromagerie industrielle ; laiterie industrielle

Appelation d'usage

Fromagerie industrielle Delisse, puis fromagerie Préval, actuellement laiterie industrielle dite Compagnie Laitière Normandie Bretagne et fromagerie Entremont

Titre courant

Fromagerie industrielle Delisse, puis fromagerie Préval, actuellement laiterie industrielle dite Compagnie Laitière Normandie Bretagne et fromagerie Entremont, avenue de la Gare (Montauban-de-Bretagne)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Ille-et-Vilaine (35) ; Montauban-de-Bretagne ; avenue de la Gare

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ille-et-Vilaine

Canton

Montauban-de-Bretagne

Adresse de l'édifice

Gare (avenue de la)

Références cadastrales

1980AE 24 à 26, 110 à 116, 119, 120, 232 à 236, 277 à 282

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication ; entrepôt industriel ; magasin industriel ; bureau ; logement patronal ; cantine ; cheminée d'usine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1891

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; daté par tradition orale ; daté par travaux historiques

Description historique

Fromagerie fondée en 1886 par la famille Delisse-Dayot et construite en 1891 sur le site actuel. Après des débuts relativement difficiles avec le ramassage du lait d'abord effectué par un âne et une petite charrette dans les fermes voisines, puis progressivement par seize chevaux juste avant la guerre de 1939, la fromagerie finit par se développer. Jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la production exclusive est restée celle du Saint-Paulin, fromage à pâte pressée, anciennement dénommé Port-Salut. Un important effort de modernisation est entrepris en 1949-1950, qui permet le lancement des fabrications de fromages de garde entièrement nouvelles dans la région : mimolettes et Edams étuvés. En 1952, la Fromagerie Delisse se transforme en société anonyme. Afin de pouvoir lutter à armes égales avec les collecteurs de crème concurrents, la nouvelle société est amenée à équiper, à côté de la fromagerie, une beurrerie moderne dont les installations fonctionnent depuis juillet 1953. En 1971, elle devient la société anonyme Fromagerie Préval. L'activité annexe de l'établissement concerne la concentration et la caséinerie. La même année, l'usine produit 1800 t de fromage et 380 t de caséine. Elle consomme 100 000 000 l de lait d'origine bretonne. Les débouchés concernent à 7 % le marché régional, à 88 % le marché français, et à 5 % le marché extérieur. Elle exporte en Afrique Noire et en Italie. Le site, toujours en activité, comprend deux usines : la fromagerie Entremont, achetée en 1991, et la Compagnie Laitière Normandie Bretagne.En 1906, mention d'une chaudière à vapeur construite par Lebrun et Cormerais, à Nantes (44), et timbrée à 9 kg, ainsi que d'un récipient à vapeur destiné à servir de bouteille d'alimentation pour la chaudière en question. Ce récipient cylindrique, horizontal a une capacité de 620 l et est timbrée à 9 kg. En 1971, le matériel de production se compose de deux chaînes Sepra-Laval, 25 à 30m3/h pasteurisateur, 25m3/h de lait normal et 5m3/h de lait acide ; concentration, 15m3/h de fromage, 9 à 10t/jour de pâte pressée et cuite, et 4000l/h de caséine.En 1891, la fromagerie emploie dix personnes dont cinq membres de la famille comme contremaîtres et surveillants. En 1971, l'effectif s'élève à deux cent une personnes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite ; béton ; enduit ; essentage de tôle ; moellon ; béton armé

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; toit en pavillon ; toit brisé en pavillon

Emplacement, forme et structure de l’escalier

; escalier tournant à retours, en maçonnerie

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique ; énergie électrique ; ; produite sur place ; ; achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Site entièrement remanié et modernisé composé de bâtiments, essentiellement en rez-de-chaussée, construits en béton armé recouverts d'enduit ou d'un essentage de tôle. Seul l'ancien atelier, entièrement construit en granite, a un caractère plus monumental avec une importante tour carrée sur l'angle. Le corps de bâtiment principal compte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble couvert d'un toit brisé en pavillon à égout retroussé, en ardoises et décoré d'une crête et d'épis de faîtage. Il est flanqué, sur l'angle, d'une tour carrée hors-oeuvre qui se distingue avec un étage de comble à surcroît et un second étage de comble couvert d'un toit en pavillon à égout retroussé. La façade antérieure est rythmée par trois travées de baies encadrées de granite, à arc surbaissé ; celles de la travée centrale sont dotées d'un garde-corps en fer forgé. Les lucarnes rectangulaires sont surmontées d'un fronton circulaire en granite. Le rez-de-chaussée est desservi par un escalier tournant à deux volées droites : une volée centrale et une volée double à montées divergentes, à garde-corps en granite.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel (patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35