Carrière de granite, usine de taille de matériaux de construction Morel Granit

Désignation

Dénomination de l'édifice

Carrière, usine de taille de matériaux de construction

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Carrière de granite

Titre courant

Carrière de granite, usine de taille de matériaux de construction Morel Granit

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Saint-Marc-le-Blanc

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ille-et-Vilaine

Canton

Saint-Brice-en-Coglès

Lieu-dit

La Maladrerie

Références cadastrales

1984 C2 762, 782 à 785

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, entrepôt industriel, forge, magasin industriel, bureau d'entreprise, excavation

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1870

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La carrière Morel, créée en 1870, porte le nom de son fondateur. En 1971, 40 000 m2 de superficie d'extraction sont répartis sur deux excavations. Cette année-là, l'activité concerne l'extraction de granite breton, de couleur gris-bleu, destiné aux bordures de trottoir, aux pavés de mosaïque, aux pierres à bâtir, mais aussi aux travaux d'eau et aux monuments funéraires. L'usine traite 2500 t de granite par an qui débouchent pour 30 % sur le marché français et pour 70 % sur le marché régional. Actuellement, la carrière est fermée et l'activité de l'entreprise Morel n'exerce plus que la taille du granite. En 1971, le matériel de production se compose de transbordeurs, de treuils, de compresseurs, de scies à pierre, de débiteuses et de polissoirs. En mai 1935, dix-huit ouvriers participent à la grève générale des ouvriers granitiers pour protester contre la diminution des 8 % opérée sur les salaires depuis le 1er janvier 1935. En 1971, l'usine emploie trente-cinq personnes et cinq en 1998.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, essentage de tôle, essentage de planches

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile mécanique, métal en couverture, tôle ondulée

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'atelier de fabrication, bâtiment le plus récent, est entièrement construit en essentage de tôle et est couvert de tôle ondulée. L'ancien bureau en rez-de-chaussée, construit en essentage de planche, est surmonté d'un toit à longs pans en tuile mécanique. La forge, en rez-de-chaussée, construite en granite, présente la même couverture. Les ateliers de taille et de polissage s'organisent en de petites structures en appentis, ouvertes, construites et couvertes de tôle ondulée supportée par des poteaux.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35