Distillerie de cidre, actuellement usine de fabrication de métaux, Glanret (Guichen)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Distillerie

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Distillerie de cidre ; usine d'aluminium

Appelation d'usage

Distillerie de cidre, actuellement usine de fabrication de métaux

Destination actuelle de l'édifice

Usine de fabrication des métaux

Titre courant

Distillerie de cidre, actuellement usine de fabrication de métaux, Glanret (Guichen)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Ille-et-Vilaine (35) ; Guichen

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ille-et-Vilaine

Canton

Guichen

Lieu-dit

Glanret

Références cadastrales

1986AI 481, 547 à 549, 579, 619 à 621

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication ; entrepôt industriel ; magasin industriel ; logement patronal ; logement d'ouvriers ; bureau ; cheminée d'usine ; chaufferie ; transformateur ; silo ; cuvage ; pont bascule

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1922

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; daté par tradition orale

Description historique

Distillerie de cidre autorisée par arrêté préfectoral en 1922. En 1945, le rachat de l'établissement par la Société Industrielle et Agricole de Bretagne (SIAB), affiliée au groupe Cornic, entraîne plusieurs agrandissements. Son activité concerne la fabrication de jus et de compote de pommes, et la distillerie d'alcool de pommes. Parallèlement, la société exerce une activité complémentaire de chaudronnerie et de fabrication de charpente métallique, spécialisée dans la fourniture des distilleries. En 1968, réfection de la majorité des couvertures et des charpentes métalliques. En 1971, la distillerie traite 10 000 t de pommes par an, sur deux mois et demi. L'usine ferme ses portes en 1975. Le site est ensuite temporairement utilisé par un atelier spécialisé dans la fabrication d'aluminium, activité qui se termine rapidement par une faillite. Actuellement, les anciens bâtiments sont réutilisés par une entreprise de maçonnerie.En 1971, le matériel de production comprend deux presses hydrauliques, une chaîne de fabrication 4/4 de vingt cinq mille unités par 24 h, une chaîne de fabrication 5/1 de six mille unités par 24 h, et, pour l'alcool, du matériel de broyage et de distillation de 100 hl par jour.En 1971, la distillerie emploie quatre-vingt personnes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste ; grès ; béton ; brique ; enduit ; essentage de tôle ; moellon ; parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Ardoise ; tuile mécanique ; métal en couverture ; tôle ondulée

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; toit en pavillon ; appentis ; demi-croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique ; ; achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Site relativement complexe composé de plusieurs corps de bâtiment, anciennement desservi par une voie ferrée. Les ateliers de fabrication d'alcool et de compote, la chaufferie, l'entrepôt industriel du stockage du sucre, ainsi que les magasins industriels en rez-de-chaussée sont construits en parpaings de béton et couverts d'un toit à longs pans en tôle ondulée supporté par une charpente métallique. La cheminée d'usine en briques flanque le pignon de l'atelier de fabrication d'alcool. Le bâtiment de la colonne de distillation, construit dans sa partie inférieure en schiste et dans sa partie supérieure en parpaings de béton, est flanqué, d'une part des bureaux, construits en schiste, en rez-de-chaussée et couverts d'un toit à longs pans, et d'autre part de l'ancien atelier de chaudronnerie en essentage de tôle. Les logements présentent une architecture plus soignée en schiste et grès avec rez-de-chaussée et étage de comble ou rez-de-chaussée et un étage carré pour les logements ouvriers ; ils sont couverts indépendamment, soit de toits à longs pans en tuiles mécaniques ou en ardoises, soit d'un toit en pavillon flanqué d'un appentis en ardoises pour l'habitation du chauffeur. Le logement patronal, de plan en L, en grès, à un étage de soubassement, un étage carré et un étage de comble est couvert d'un toit à longs pans pour le corps transversal, et d'un toit à demi-croupes en ardoises pour le corps longitudinal.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel (patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35