usine d'acide sulfurique Delplace, puis usine d'engrais Delplace, actuellement entrepôt industriel

Désignation

Dénomination

usine d'acide sulfurique, usine d'engrais

Destinations successives et actuelle

entrepôt industriel

Titre courant

usine d'acide sulfurique Delplace, puis usine d'engrais Delplace, actuellement entrepôt industriel

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Dol-de-Bretagne

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Dol-de-Bretagne

Adresse

Pierre Semard (rue)

Référence cadastrale

1982 AE 54 à 56, 63 à 65, 167, 168, 214, 215

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

atelier de fabrication, entrepôt industriel, magasin industriel, transformateur (abri), logement de contremaître, logement d'ouvriers, cheminée d'usine, four industriel, conciergerie, bureau d'entreprise, cour, voie ferrée

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle

Datation en années

1915, 1918, 1946

Justification de la datation

daté par source, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Usine d'acide sulfurique construite pour Raoul Delplace en 1915 afin de servir le ministère de la Guerre pour la fourniture des Poudreries Nationales. En 1916, la production quotidienne s'élève à 25 t d'acide sulfurique à 53° Baumé. En 1918, construction d'une seconde usine pour la fabrication de superphosphates destinés à l'agriculture. L'usine est spécialisée dans la fabrication d'engrais composés, de phosphates moulus, d'engrais azotés potassiques, de chaux et d'amendements, de produits antiparasitaires et de produits pour l'alimentation animale. Sinistrée durant l'été 1944, elle est reconstruite presque à l'identique en 1946. Dans la seconde moitié du XXe siècle, l'usine est vendue à la Société des Fertilisants de l'Ouest (SoFO). La date de cessation d'activité est inconnue. Elle est reprise en 1980 par les entreprises Jean Laick comme entrepôt de meubles anciens et rustiques jusqu'en 1992. Les bâtiments sont ensuite utilisés par la Société Euro-entreposage Maillard jusqu'en 1997 pour y stocker de la ferraille. L'acide sulfurique est obtenu par le grillage de pyrite de fer dans deux fours Malétra. En 1916, attestation de deux tours de Gay-Lussac, de deux tours de Glover et de chambres de plomb. En 1921, mention de broyeurs de phosphates. En 1920, l'usine compte cinquante ouvriers : trente tacherons et vingt manœuvres.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

schiste, moellon, brique, essentage de tôle, béton, béton armé

Matériau de la couverture

tuile mécanique, matériau synthétique en couverture, métal en couverture, tôle ondulée

Vaisseau et étage

sous-sol, 2 étages carrés, étage de comble

Type de la couverture

toit à longs pans, lanterneau

Source de l'énergie

énergie électrique, produite sur place

Commentaire description

Site desservi par un embranchement ferroviaire. L'atelier de fabrication est construit en brique avec ossature métallique et est couvert d'un toit à longs pans en métal surmonté d'un lanterneau qui court sur toute la longueur. Le bâtiment destiné au grillage des pyrites est édifié en brique et forme une claustra en damier pour une aération parfaite. La conciergerie, qui abrite aussi le bureau, compte deux étages carrés et un étage de comble. Construit en schiste, le bâtiment est couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique. Les entrepôts et magasins industriels comptent un rez-de-chaussée et un étage de comble et sont surmontés de métal et de matériau synthétique en couverture. Transformateur en béton armé. Cheminée d'usine édifiée en brique et haute de 38 m. Le logement de contremaître, construit en schiste, compte un sous-sol, un étage carré et un étage de comble couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique. Les logements d'ouvriers sont distribués dans un corps de bâtiment de plan rectangulaire.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier avec sous-dossier

Visite guidé

Patrimoine industriel