collégiale puis église paroissiale Saint-Etienne

Désignation

Dénomination

collégiale, église paroissiale

Vocable

Saint-Etienne

Titre courant

collégiale puis église paroissiale Saint-Etienne

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon 34 Capestang

Aire d'étude

Aude Hérault

Canton

Capestang

Référence cadastrale

1970 K1 180

Milieu d'implantation

en ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 14e siècle, 16e siècle (?)

Justification de la datation

daté par travaux historiques

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Une première église dédiée à Saint-Félix a précédé la collégiale Saint-Etienne. Cette dernière fut construite sur l'emplacement de la première dès le 1er quart du 14e siècle et le projet s'arrêta après la construction des deux dernières travées de la nef et des chapelles latérales. Il est fort possible que la suite de la construction ne s'effectua pas avant la deuxième moitié du XIVe siècle avec des moyens moins importants. L'édifice fut agrandi de deux travées en direction de l'ouest. Moins élevées que les précédentes, elles sont couvertes d'une charpente apparente. Le porche ou narthex de trois travées fut probablement élevé au 16e siècle et clôture l'édifice. Les vitraux actuels furent mis en place en 1868. L'église fut classée Monument Historique le 16 octobre 1906.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

grès, moyen appareil

Matériau de la couverture

tuile creuse

Parti de plan

plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Type et nature du couvrement

voûte d'ogives, charpente en bois apparente

Type de la couverture

toit à longs pans, croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier hors-oeuvre, escalier en vis sans jour

Commentaire description

La vue générale de l'édifice indique clairement les différentes campagnes de construction de l'édifice. Le clocher, haute tour carrée, s'élève sur la chapelle latérale méridionale de la dernière travée de la nef et est desservi par une tourelle d'escalier polygonale. Un porche de trois travées voûtées d'ogives ouvre sur la nef inachevée de l'église. Les deux premières travées de l'église sont moins hautes que les deux suivantes et sont couvertes par une charpente apparente sur arcs diaphragmes. La première est moins profonde et n'a jamais été achevée. La deuxième travée ouvre sur une chapelle latérale, construite dans le mur nord, de dimension réduite. La mise en attente des pierres du mur occidental de la troisième travée, plus haute et voûtée d'ogives, indique que la première campagne de construction de l'église s'est arrêtée après cette dernière. Les deux dernières travées de la nef sont voûtées d'ogives quadripartites et bordées de hautes chapelles latérales voûtées d'ogives et ajourées par de grandes fenêtres à trois lancettes au remplage complexe. L'éclairage de la nef est assuré par des fenêtres hautes à deux lancettes. L'abside à sept pans est plus basse et plus étroite que la nef et voûtée d'ogives. Le mur diaphragme est ajouré par un oculus au remplage composé de trèfles et de quadrilobes.

Typologie

nef unique voûtée d'ogives et charpentée,abside polygonale plus étroite et plus basse voûtée d'ogives,clocher sur plan carré,tour d'escalier polygonale

Protection

Date protection

1906/10/16 : classé MH

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

1999

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86