Église paroissiale Saint-Hippolythe

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Hippolythe

Titre courant

Église paroissiale Saint-Hippolythe

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon 34 Fontès

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aude Hérault

Canton

Montagnac

Lieu-dit

Fontès (près de)

Références cadastrales

1832 E2 846, 1983 E3 570

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 1ère moitié 14e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La paroisse Saint-Hippolyte est mentionnée pour la première fois dans le cartulaire de Gellone en 1080. Une église romane a précédé l'église actuelle qui fut reconstruite dans la première moitié du 14e siècle. La corniche romane fut remployée au couronnement du chevet et deux chapiteaux romans à la retombée des voûtes d'ogives de la nef. Le chevet tripartite est caractéristique des édifices reconstruits dans la première moitié du 14e siècle. Les travaux ont commencé par le chevet et une travée supplémentaire devait être ajoutée à l'ouest mais elle ne fut jamais construite. Le portail d'entrée fut couvert par un arc surbaissé au 18e siècle. Les travaux du 19e siècle furent des travaux de consolidation de l'édifice. L'édifice fut inscrit sur la liste supplémentaire des MH en 1925.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre, escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est épaulée par des contreforts très épais et très massifs qui ne correspondent pas au type habituel. La large nef unique de deux longues travées est voûtée d'ogives qui retombent de part et d'autre sur une console romane. Le choeur tripartite est composée d'une abside centrale pentagonale et de deux absidioles carrées ouvertes par une arcade sur la nef et le choeur. Celle du nord est plus profonde et sert de base au clocher. Les nervures des voûtes retombent sur des têtes sculptées. Deux chapelles latérales, voûtées d'ogives sont ouvertes dans la dernière travée de la nef. Le portail sud ouvre sur la première travée de la nef. Les voussures du portail retombent sur des têtes sculptées par un atelier très habile.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement : représentation humaine

Description littéraire de l'iconographie

Culots du portail et du choeur

Commentaires d'usage régional

Église à nef unique voûtée d'ogives et à chevet tripartite,contreforts très massifs

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1925/07/16 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Béa Adeline

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (églises gothiques méridionales du bas Languedoc)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86

église paroissiale Saint-Hippolyte
église paroissiale Saint-Hippolyte
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image