Église conventuelle Saint-Dominique

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Genre du destinataire

De dominicains

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Église conventuelle

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Dominique

Titre courant

Église conventuelle Saint-Dominique

Localisation

Localisation

Corse ; Corse-du-Sud (2A) ; Bonifacio ; Saint Dominique

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bonifacio

Adresse de l'édifice

Saint Dominique

Références cadastrales

1853 H 48, 2012 AB 34

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Couvent Saint-Dominique, puis hôpital militaire, actuellement mairie

Références de l'édifice de conservation

IA2A002002

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 13e siècle, 1ère moitié 14e siècle, limite 17e siècle 18e siècle, 2e quart 18e siècle, 3e quart 18e siècle, 2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1286, 1738, 1749, 1759, 1760, 1843

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques, porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Celani Georges (commanditaire), Celani Antoine (commanditaire)

Description historique

C'est probablement sur l'emplacement de l'ancienne chapelle Saint-Laurent (11e - 12e siècle), aujourd'hui disparue, que l'église a été érigée. A l'origine, elle servait d'oratoire aux dominicains, implantés à Bonifacio durant la première moitié du 13e siècle. L'église San Domenico n'est mentionnée qu'en 1286, alors que le couvent (aujourd'hui mairie) qui lui est contigu, a été fondé en 1270 par le père Nicolas Fortiguerra de Sienne. C'est pendant la première moitié du 14e siècle que l'église fut achevée. Le notable Georges Celani fit entreprendre l'aménagement de la sacristie en 1738, comme le rappelle la dédicace de la plaque apposée au mur. En 1749, le frère Antoine Celani fait réaliser le maître-autel à ailes. En 1760, la chapelle latérale dédiée à saint Vincent Ferrier est élevée. Un an plus tôt, en 1759, un jeu d'orgues est installé contre le mur de la façade occidentale. Au moment de la Révolution, l'église est désaffectée et ne sera rendue au culte qu'en 1807. En 1843, Luigi de Ferrari agrandit l'orgue tout en conservant la partie instrumentale ancienne. En 1924, Jules Musso a offert une grosse cloche à l'église.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, appareil mixte, appareil à assises alternées, moellon, pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Schiste en couverture

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Plan allongé avec nef à trois vaisseaux et six travées. Le vaisseau de la nef et les collatéreaux sont couverts de voûtes d'ogives ainsi que les chapelles latérales. le choeur religieux est de plan carré voûté en berceau à lunettes. L'élévation de la nef présente des piliers carrés aux angles desquels sont disposées des colonnettes en délit. Seuls les premiers piliers portent un décor de petits gâbles sculptés.L'édifice était à l'origine largement ouvert par des baies disposées régulièrement dans les parties hautes de la nef et dans les chapelles. Plusieurs ont été occultées. Le portail occidental est encadré de piedroits à coussinet portant un linteau de pierre surmonté d'un tympan avec arcature trilobée. la porte est disposée dans un massif faisant ressaut, et encadrée par un ébrasement formé de trois colonnettes et de trois voussures. Au nord, deux autres portes suivent le même schéma, mais uniquement encadrées par une colonnette. Le clocher, de plan octogonal, bâti sur un massif carré, se situe sur la chapelle orientale du collatéral sud. Il est ouvert de baies géminées plein cintre aujourd'hui dépourvues de leur colonnette centrale.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement géométrique ; ornement architectural ; symbole religieux

Description de l'iconographie

Sur le sommet de l'archivolte de la porte la plus à l'ouest se trouve un Agneau pascal et une croix, sur la seconde, seulement un Agneau. Avec les figures ornant la base des gables des piliers de la nef, une tête d'homme et une tête de femme, ce sont les seuls éléments figurés du décor de l'église essentiellement constitué de motifs géométriques.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1862 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM2A001103, IM2A001121, IM2A002447, IM2A002941, IM2A002956, IM2A002961, IM2A002994, IM2A002444, IM2A002932, IM2A002950, IM2A002972, IM2A002986, IM2A002428, IM2A002942, IM2A002958, IM2A002987, IM2A003003, IM2A001096, IM2A002427, IM2A002439, IM2A002441, IM2A002965, IM2A002993, IM2A002996, IM2A002429, IM2A002499, IM2A002938, IM2A002974, IM2A002975, IM2A002976, IM2A002979, IM2A003000, IM2A002433, IM2A002443, IM2A002943, IM2A002947, IM2A002951, IM2A002971, IM2A002980, IM2A002981, IM2A002982, IM2A001091, IM2A002440, IM2A002937, IM2A002949, IM2A002952, IM2A002963, IM2A002446, IM2A002995, IM2A003001, IM2A001095, IM2A002438, IM2A002445, IM2A002930, IM2A002955, IM2A002959, IM2A002960, IM2A002985, IM2A002442, IM2A002944, IM2A002977, IM2A002998, IM2A002276, IM2A002929, IM2A002934, IM2A002946, IM2A002978, IM2A002992, IM2A003005, IM2A002434, IM2A002935, IM2A002948, IM2A002957, IM2A002964, IM2A002967, IM2A002984, IM2A002991, IM2A003002, IM2A001122, IM2A001123, IM2A002449, IM2A002450, IM2A002931, IM2A002953, IM2A002989, IM2A001092, IM2A001094, IM2A001120, IM2A002936, IM2A002969, IM2A002970, IM2A001089, IM2A002289, IM2A002933, IM2A002940, IM2A002954, IM2A002966, IM2A002968, IM2A002973, IM2A002983, IM2A002988, IM2A002997, IM2A003004, IM2A001090, IM2A001093, IM2A001105, IM2A002431, IM2A002432, IM2A002435, IM2A002437, IM2A002448, IM2A002939, IM2A002945, IM2A002962, IM2A002990, IM2A002999

Typologie de la zone de protection

ZPPAUP

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Forconi Marie-Josée, Fideli Marie-Antoinette

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Collectivité Territoriale de Corse - Direction du Patrimoine - Service de l'Inventaire du Patrimoine
Villa Ripert - 1, cours Général Leclerc - 20000 Ajaccio - 04.95.10.98.22/04.95.10.98.23

1/20
église conventuelle Saint-Dominique
église conventuelle Saint-Dominique
© Collectivité Territoriale de Corse
Voir la notice image