Cimetière de Notre-Dame ou de la Gravelle

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cimetière ; jardin public

Appelation d'usage

Cimetière de Notre-Dame ou de la Gravelle

Titre courant

Cimetière de Notre-Dame ou de la Gravelle

Localisation

Localisation

Normandie ; Eure (27) ; Vernon ; cours du Marché-aux-chevaux ; rue du Docteur Burnet ; rue de la Gravelle ; quai Anatole France

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vernon

Canton

Vernon Nord

Adresse de l'édifice

Marché-aux-chevaux (cours du) ; Docteur Burnet (rue du) ; Gravelle (rue de la) ; Anatole France (quai)

Références cadastrales

1825 D 1013-1979 XB 21 A 29 ET 109 A 114

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Enclos ; chapelle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 11e siècle 12e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Initialement situé autour de la collégiale Notre-Dame, le cimetière fut transféré à l'extérieur de l'enceinte médiévale à la fin du 11e siècle ou au début du 12e siècle, dans le fief de la Gravelle ; ce fief, qui s'étendait jusqu'aux fossés de la ville, appartenait au 16e siècle à la famille Maignart. Le cimetière médiéval était enclos d'un mur percé de plusieurs portes et flanqué de quatre chapelles : la chapelle Delavigne, du côté de la Seine (la plus importante) , la chapelle du Sépulcre et de Notre-Dame-de-Pitié du côté de la porte de Gamilly, la chapelle des Flaments ou de Saint Robert. Des galeries couvertes abritant des charniers longeaient la rue de la Gravelle et la rue de l'Abreuvoir. En 1747, on démolit une partie des galeries qui longeaient le cimetière ; dans la seconde moitié du 18e siècle, la superficie globale du cimetière fut réduite en raison de la suppression des fortifications et du percement de l'avenue du grand cours (le cimetière s'étendait initialement jusqu'à la rue de la Plâtrerie). Les chapelles furent peu à peu détruites. En 1873, le conseil municipal décida de l'emplacement du nouveau cimetière dans la plaine de Bizy (actuelle avenue des Capucins) ; le transfert eut lieu l'année suivante. En 1890, le terrain du cimetière Notre-Dame fut nivelé pour y créer un jardin public. Le projet n'aboutit pas et on y construisit finalement un théâtre et un vélodrome, inaugurés en 1895 ; aujourd'hui, le terrain est occupé par diverses constructions, dont un cinéma. Des travaux effectués récemment ont permis d'exhumer des ossements et des morceaux de pierres tombales.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire

Typologie de plan

Jardin irrégulier

État de conservation (normalisé)

Détruit

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1995

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bocard Hélène

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire 2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80