Minoterie Planter, tannerie Ogereau

Désignation

Dénomination de l'édifice

Minoterie, tannerie

Appelation d'usage

Minoterie Planter ; Tannerie Ogereau ; dit Les Mortureux

Destination actuelle de l'édifice

Centre de loisirs

Titre courant

Minoterie Planter, tannerie Ogereau

Localisation

Localisation

Normandie ; Eure (27) ; Vernon ; rue Ogerau

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vernon

Canton

Vernon Nord

Lieu-dit

Vernonnet

Adresse de l'édifice

Ogerau (rue)

Références cadastrales

1825 A 284 à 296, 1979 BH

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Seine (la)

Partie constituante non étudiée

Maison, écurie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle, 3e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1778, M. Planter, appelé improprement "minotier", achète l'ancien édifice fortifié de Vernonnet (IA27000292) à M. Le Moine de Belle-Isle. Le donjon médiéval est alors transformé pour y installer magasins d'approvisionnement (en blé ?) et logements pour le personnel ; de larges baies sont percées. Un grand bâtiment rectangulaire est construit contre le flanc Sud du donjon. En 1854, Frédéric Ogereau (1797-1872) , fils d'un corroyeur nantais, et déjà possesseur de tanneries en région parisienne, installe une tannerie à Vernonnet, sur le site du château des Tourelles. Près de la Seine, il fait construire la maison de maître appelée (plus tard ?) Les Mortureux, et les communs ; près du vieux pont, la grange aux écorces et, plus au nord, à l'emplacement actuel d'un immeuble, un grand bâtiment de trois étages avec grenier flanqué d'une haute cheminée. En 1872, après la mort de Frédéric Ogereau, son fils Ernest reprend la direction de la tannerie. L'entreprise doit fermer en 1885, à la mort de Frédéric Ogereau. Les bâtiments techniques sont détruits quelques années plus tard (un mur de la grange est conservé). La maison de maître et les écuries abritent aujourd'hui un centre aéré.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, brique, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile mécanique

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit en pavillon, toit à longs pans, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Grange aux écorces de forme carénée en brique et pierre (?) ; bâtiments techniques et cheminée en brique et pierre ; maison de maître enduite à un étage carré couverte d'un toit en pavillon en ardoise ; communs en brique et calcaire couvert en tuile ; décor sculpté en bois aux encadrements des baies et aux pignons des écuries

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Cerf : tête

Description de l'iconographie

Tête de cerf en ronde-bosse, dans un médaillon, haut-reliefs en bois sur le thème de la chasse et de l'équitation

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune,propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1995

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bocard Hélène

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Haute-Normandie - Service chargé de l'inventaire 2, rue Maladrerie 76000 Rouen - 02.32.08.19.80