Maison de négociant Bichet

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De négociant

Appelation d'usage

Maison Bichet

Titre courant

Maison de négociant Bichet

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Rougemont ; 14 rue du Vieux Moulin

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rougemont

Canton

Rougemont

Adresse de l'édifice

Vieux Moulin (rue du) 14

Références cadastrales

2009 AL 139

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cour, enclos, citerne

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1901

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature

Description historique

En 1897, le négociant Albert Bichet originaire de Vregille, décédé en 1925, crée à Rougemont une maison de négociant, 6 route de Gouhelans après avoir créé avec André Jouchoux une importante épicerie à l'emplacement de la maison de la Presse. Les deux associés se séparent en 1895. En 1901 Albert Bichet achète la maison de la famille Poëte (étudiée IA25000838) dont la cave lui servait à entreposer le vin. Puis, il entreprend de construire un entrepôt pour le vin et le fourrage sur la parcelle voisine. Les travaux s'achèvent en 1901 par la construction d'un mur d'enclos côté rue de la Glacière. Fernand Bichet (1899-1995) succède à son père à la tête de l'entreprise. Les cuves de fermentation ont été réalisées par la Compagnie (CIE) du Ciment-Verre, 21 Boulevard de Picpus à Paris.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, brique

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, tuile en écaille

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte en berceau segmentaire

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, demi-croupe, croupe, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, escalier tournant à retours avec jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette maison présente une forte déclivité : la façade du côté de la rue du Vieux Moulin présente un rez-de-chaussée surélevé et deux étages carrés et du côté de la rue de la Glacière le logis est de plein-pied ouvrant sur une cour fermée par un mur d'enclos. Une citerne y était creusée. Du côté de la rue du Vieux Moulin le mur d'enclos ouvre aussi sur une cour. L'entrée est cantonnée de deux piliers servant autrefois de base à deux tonneaux, dont un exemplaire est encore visible dans la cour. La distribution des bâtiments correspond à celle que la propriétaire actuelle, née en 1925, a connu enfant. La construction à droite de l'entrée est le premier bureau construit par Albert Bichet, grand-père de la popriétaire. Le toit en appentis est couvert de tuiles mécaniques. Se révélant trop petit ce bureau est transformé en sellerie vers 1908. Un bureau plus spacieux est alors construit à gauche de l'entrée. Le toit à longs pans et croupe est couvert de tuiles en écaille. Dans son prolongement s'élève un hangar (aujourd'hui détruit) adossé au mur de la propriété voisine. Cet hangar, couvert d'un toit en appenti, abrite les tonneaux appelés "foudres". Les initiales AB (Albert Bichet) sont gravées sur le sol au départ de l'ancien escalier. En face du hangar s'élève le hangar à foin. Le rez-de-chaussée sert de remise à voitures destinées au transport des fûts à vin et une écurie, dont les mangeoires, pour trois ou quatre chevaux, sont encore visibles. L'écurie devient un garage vers 1930. A l'intérieur, un escalier droit, en bois, conduit au logement du commis. Le toit en appentis est couvert de tuiles mécaniques. Face à l'entrée, se dresse le bâtiment abritant l'entrepôt, qui se signale par le quai de déchargement, la réserve à céréales au premier étage (actuellement appartement de la propriétaire) et le logis au second étage. On accède à l'entrepôt par un escalier extérieur de quelques marches parallèles à la façade. Le rez-de-chaussée abrite 12 cuves de fermentation disposées sur deux niveaux. On accède au premier niveau ou "pont" par un escalier moderne en bois qui a remplacé un escalier droit lui aussi en bois. L'accès aux cuves de fermentation du premier niveau s'effectue à l'aide d'une passerelle métallique. Une porte, aujourd'hui condamnée, conduit à la cave de la maison voisine (étudiée IA25000838), ancienne propriété d'Albert Bichet. Le négociant y entreposait les vins de qualité. Le plafond, comme celui du garage, est constitué de poutres métalliques et d'entrevous à arc segmentaire. L'ensemble des bâtiments est construit en moellons calcaires et enduits. La brique est présente pour les encadrements des baies. Le toit de l'entrepôt, à deux longs pans et demi-croupe, est couvert de tuiles mécaniques.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Hamelin Liliane, Jacques Christophe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/13
maison de négociant Bichet
maison de négociant Bichet
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image