Presbytère

Désignation

Dénomination de l'édifice

Presbytère

Titre courant

Presbytère

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Rougemont ; 2 quartier de la Citadelle

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rougemont

Adresse de l'édifice

Citadelle (quartier de la) 2

Références cadastrales

1835 E 42 à 45, 2009 AL 277

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cour, enclos, citerne, jardin potager

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle (?)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Construit sans doute au 16e siècle, cet édifice possède de cette époque, un linteau en accolade au-dessus d'une porte ouvrant sur l'ancienne grange (ou "grangerie"). Le presbytère, ou "maison curiale", est mentionné en 1676 dans un marché "pour la couverture de la maison curiale et grange" réalisée par le charpentier Charles du Bois originaire de Chassey-les-Montbozon. L'escalier en vis, et charpente aux marches numérotées qui dessert le premier étage et conduit au pigeonnier, date peut-être de cette époque. Le 2 avril 1769 Jean Bonbarque (?) de Vesoul vérifie les aménagements réalisés au presbytère. Le 15 août 1778 des réparations urgentes sont effectuées "au couvert de la tour à neuf en tavaillon avec les lambris aussi à neuf". Durant la Révolution le presbytère sert de maison commune. D'importants travaux d'aménagement intérieur ont lieu tout au long du 19e siècle par l'architecte Clerc Fils (16 brumaire an 12), puis l'architecte bisontin Elmeric (21 avril 1817) et l'architecte F. Painchaux de Besançon (30 octobre 1865). Le 14 mars 1927 l'agent voyer Jeanningros établit un devis des réparations à effectuer au presbytère qui sont adjugées à l'entrepreneur Louis Pégeot de Rougemont. En 1959, la façade ouest située dans la continuité des fortifications menace de s'écrouler. Elle est abattue et remplacée par un mur pignon plaqué contre l'édifice. En 1988 des travaux sont entrepris à la toiture de l'édifice et mettent à jour le pigeonnier.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Le presbytère se signale par une tour circulaire en hors oeuvre contenant un escalier en vis et en charpente menant au 1er étage et au pigeonnier. Ce dernier compte 140 alvéoles, chacune pouvant abriter un couple de pigeons. D'après un témoignage oral, la porte de la tour a été murée il y a 15 ans environ. L'entrée de l'écurie et celle de la grange se situent à gauche de l'entrée actuelle. Le sous-sol est couvert en berceau. Le jardin potager et la citerne sont situés à l'arrière de l'édifice.

Protection

Référence aux objets conservés

IM25005094

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Hamelin Liliane, Jacques Christophe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/15
presbytère
presbytère
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image