Abri d'instrument équatorial dit bâtiment de l'astrographe

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abri d'instrument équatorial

Appelation d'usage

Bâtiment de l'astrographe

Titre courant

Abri d'instrument équatorial dit bâtiment de l'astrographe

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 34 avenue de l'Observatoire

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Canton

Besançon nord-ouest

Lieu-dit

La Bouloie

Adresse de l'édifice

Observatoire (avenue de l') 34

Références cadastrales

2004 HK 92

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Observatoire

Références de l'édifice de conservation

IA25000379

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1938

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le décret présidentiel du 11 mars 1878 crée l'Observatoire astronomique, météorologique et chronométrique de Besançon. Son premier directeur, Louis-Jules Gruey, et sa veuve ayant légué leur fortune à l'observatoire, René Baillaud, directeur de 1930 à 1937, choisit de la consacrer à l'acquisition d'une nouvelle lunette équatoriale. En 1938 et 1939, une tour coiffée d'un dôme mobile en aluminium est construite par la société Pateu et Robert au sud de la méridienne pour recevoir cet instrument, un équatorial triple Secrétan-Couder. La seconde guerre mondiale bloque la fabrication de cet astrographe, si bien qu'il n'est mis en place qu'en 1952. Désaffecté en 1981, lorsque part à la retraite la personne qui s'en occupe, il sert encore épisodiquement pour l'enseignement. Outre l'instrument, la tour abrite un laboratoire photographique désaffecté au premier étage et diverses archives au rez-de-chaussée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit partiel, béton, béton armé

Matériaux de la couverture

Métal en couverture, béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage en surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Dôme circulaire

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le bâtiment de l'astrographe associe une tour, en moellons calcaires apparents sur deux niveaux et enduits au-dessus, à une cage d'escalier en béton armé, adossée au nord et couverte d'une terrasse en béton. L'escalier tournant, également en béton, dessert l'étage carré et l'étage en surcroît, supportant le dôme circulaire en aluminium qui protège la lunette. Percé d'une baie médiane verticale, occultée par une trappe, ce dôme est mobile et, à l'aide d'un moteur électrique, pivote sur lui-même en glissant sur un rail afin de suivre le mouvement apparent des étoiles dans le ciel. La lunette est fixée sur un pilier en béton qui, indépendant des planchers, est fondé sur le rocher.

Protection

Référence aux objets conservés

IM25001953, IM25001957, IM25001954, IM25001955, IM25001958, IM25001956

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Jouant sur l'opposition entre moellon calcaire apparent et enduit, coiffée d'un dôme, la tour de l'astrographe est l'un des bâtiments emblématiques du site et témoigne de la continuité des fonctions au sein de l'observatoire.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent, Blandin Patrick

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine astronomique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.81.65.72.10

1/14
abri d'instrument équatorial dit bâtiment de l'astrographe
abri d'instrument équatorial dit bâtiment de l'astrographe
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image