Châteaux, manoirs

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château, manoir

Titre courant

Châteaux, manoirs

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Val de Dronne

Canton

Saint-Aulaye

Nombre d'édifices concernés par l'étude

16 repérés, 14 étudiés

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

10e siècle (?), 14e siècle (?), 15e siècle, 16e siècle, 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle

Description historique

D'un point de vue strictement architectural, les vestiges les plus anciens s'observent sur la maison forte de Saint-Privat-des-Prés, très représentative de la maison aristocratique villageoise du 13e siècle. Bien qu'en grande partie édifié au 17e siècle, le château de la Mothe abrite des éléments de la même période, attestant, en ce lieu, d'un logis noble succédant peut-être à un château de bois sur motte et dont le site tire son toponyme. Le phénomène n'est pas isolé puisqu'il existe à Vaudu (commune de St-Michel-Léparon) une autre motte castrale, mal datée, mais vraisemblablement élevée au 11e siècle. A part ces exemples anciens, la majorité des châteaux et manoirs repérés sont des constructions de la fin du 15e ou du début du 16e siècle, bien qu'une fondation antérieure, mais non lisible architecturalement, soit toujours envisageable (la Borde, Parcoul, Saint-Aulaye, Chenaud). Nombreux sont les édifices agrandis ou reconstruits aux 17e (la Mothe, la Borde, la Renaudie) et 18e siècles (Cumond). La Blérétie à Ponteyraud et la mairie de Saint-Aulaye sont des reconstructions du 19e siècle, néoclassique et néo-Renaissance. Enfin, le château de la Valouze (commune de la Roche-Chalais) est une construction ex-nihilo de la fin du 19e siècle. Les chefs lieux de châtellenies sont situés sur des promontoires dominant la vallée de la Dronne (La Roche-Chalais et Saint-Aulaye) , les autres édifices sont implantés en limites de châtellenie et toujours sur des points stratégiques de surveillance et de contrôle, notamment le long de la vallée de la Rizonne (la Renaudie, la Meynardie, la Blérétie) et du Chalaure (Vaudu). Le territoire couvert par la forêt de la Double n'offre quasiment aucun édifice. Seul est à mentionner le château de Légé (commune de la Jemaye) , siège au 18e siècle de la Vicomté de la Double. Châteaux et manoirs sont presque systématiquement accompagnés de bâtiments agricoles et d'un colombier situés à proximité du logis.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile creuse, tuile mécanique, tuile plate

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Marabout Vincent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier collectif

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37