Moulin de Saint-Aulaye, actuellement logement

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin

Appelation d'usage

Moulin de Saint-Aulaye

Destination actuelle de l'édifice

Logement

Titre courant

Moulin de Saint-Aulaye, actuellement logement

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Dordogne (24) ; Saint-Aulaye

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Val de Dronne

Canton

Saint-Aulaye

Lieu-dit

Le Moulin de Saint-Aulaye

Références cadastrales

1833 A3 1026 ; 1997 AC 24

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

La Dronne

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Les textes évoquent "les moulins de Saint-Aulaye", mais sur les trois moulins mentionnés, un a entièrement disparu, un autre (encore visible sur le cadastre napoléonien) fut remplacé par l'usine électrique vers 1900 et le dernier a été très remanié depuis sa fondation qui remonte vraisemblablement au moyen âge. Ces moulins ont été la possession des Brémond, puis des Chabot au 16e siècle, ils furent vendus comme biens nationaux à la Révolution. Au début du 20e siècle, ils sont la propriété des Courcelle-Duvignaud, famille à l'origine de la construction de l'usine électrique et des nombreuses transformations qui affecteront l'ancien moulin, devenu une habitation à part entière.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse ; tuile plate

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe ; toit en pavillon

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique

Commentaire descriptif de l'édifice

Le coeur de l'édifice, un bâtiment rectangulaire construit en moellon de calcaire, surmonté d'un toit en pavillon couvert de tuiles plates est la partie la plus ancienne du moulin. De sa machinerie ne subsiste que les vestiges des vannes motrices. Sur ce noyau central se sont greffés divers appendices, sauf à l'est, en bordure de la Dronne. Ces ailes, dont la plus occidentale en pierre de taille, sont coiffées de toits à longs pans et croupe et couvertes de tuiles creuses et tuiles creuses mécaniques.

État de conservation (normalisé)

Désaffecté ; remanié

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Marabout Vincent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37