Imprimerie Peigné

Désignation

Dénomination

imprimerie

Appellation et titre

imprimerie Peigné

Titre courant

Imprimerie Peigné

Localisation

Localisation

Bretagne 22 Dinan

Aire d'étude

Côtes-d'Armor

Canton

Dinan

Adresse

Croix (rue de la) 15

Référence cadastrale

1811 B 26, 30, 31

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

atelier de fabrication, bureau d'entreprise, logement patronal, cour

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 19e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

1er quart 20e siècle

Datation en années

1890, 1905

Justification de la datation

daté par source, daté par travaux historiques, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

L'imprimerie Peigné, ancienne Maison Huart fondée en 1732, fait construire son premier atelier rue de la Croix, en 1890 (Thomas, puis Gilles Peigné, propriétaires des lieux depuis 1840, y exerçaient jusqu'alors successivement une activité de tisserands). A la fin du 19e siècle, l'imprimerie est récompensée pour la qualité de son travail par une médaille de vermeil qu'elle obtient à Lyon (69) en 1897, et une médaille d'or obtenue à Alençon (61) un an plus tard. Spécialisée dans la réalisation d'imprimés commerciaux et administratifs, elle publie aussi le journal L'Union Libérale et comprend un atelier de reliure et une fabrique de cartonnage. L'établissement possède par ailleurs une librairie, située 26, Place du Champ, qui assure la vente de fournitures classiques et de bureaux. En 1905, Jean-Marie Peigné fait agrandir son premier atelier par une surélévation du bâtiment. Après trente ans de direction, il laisse son fils Victor prendre la succession de l'entreprise en 1920. Le 10 octobre 1944, Maurice Peigné, troisième génération, prend à son tour la direction de l'imprimerie. Le 1er janvier 1965, le fonds est vendu à Louis Andlauer. A partir de cette date, l'imprimerie publie Le Petit Bleu des Côtes d'Armor, autrefois imprimé à Saint-Brieuc (22). En 1974, L. Andlauer cède l'entreprise à son fils, Bertrand, qui dirige toujours l'imprimerie Peigné. Elle est notamment spécialisée dans les travaux d'impression quadrichromie du timbre Poste, des documents administratifs, des brochures, des étiquettes, ou encore des faire-part. A la fin du 19e siècle, l'imprimerie est actionnée par une machine à vapeur. La cheminée d'usine en briques a été détruite. En 2003, l'imprimerie Peigné emploie six salariés.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, moellon, pierre de taille

Matériau de la couverture

ardoise

Parti de plan

plan régulier en L

Vaisseau et étage

1 étage carré

Type de la couverture

toit à longs pans

Source de l'énergie

énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire description

L'imprimerie Peigné, installée dans la rue étroite de la Croix, se compose de deux corps de bâtiment formant un plan en L édifiés en moellons de granite ; en rez-de-chaussée ou à un étage carré, ils sont couverts d'un toit à longs pans en ardoises. Les façades sont percées de baies rectangulaires encadrées de pierres de taille et de linteaux en granite. La campagne de construction de 1905 a permis d'élever d'un niveau une partie des ateliers.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2002

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

ARRDT_DINAN