Usine de teinturerie Rouault, actuellement maison

Désignation

Dénomination

usine de teinturerie

Appellation et titre

Usine de teinturerie Rouault

Destinations successives et actuelle

maison

Titre courant

Usine de teinturerie Rouault, actuellement maison

Localisation

Localisation

Bretagne 22 Lanvallay

Aire d'étude

Côtes-d'Armor

Canton

Dinan est

Adresse

Anne (rue) 4

Référence cadastrale

1844B3 537 à 541

Milieu d'implantation

en village

Cours d'eau

Rance (la)

Parties non étud

atelier de fabrication, logement patronal, pièce de séchage

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 19e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

4e quart 19e siècle

Datation en années

1879, 1882, 1886

Justification de la datation

daté par source, daté par travaux historiques

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Cette usine de teinturerie est édifiée par François Rouault en 1879 à l'emplacement de son ancienne maison, démolie en 1878, et dont il était propriétaire depuis 1867. L'usine se situe sur la rivière de la Rance (bief de Léhon du canal d'Ille-et-Rance). En 1882, le bâtiment de la teinturerie est surélevé. En 1886, F. Rouault fait construire un séchoir pour les besoins de sa teinturerie. Le 26 décembre 1911, le locataire de l'usine, Constant Gesteau, demeurant rue des Rouairies à Dinan (22) , demande l'autorisation d'établir une prise d'eau pour les besoins de la teinturerie et d'évacuer dans la rivière les eaux ayant servi au lavage des objets teints. L'autorisation est accordée par arrêté préfectoral le 4 décembre 1912. Les eaux usées retournent alors dans la Rance par un canal couvert placé à la sortie de l'atelier et débouchant au-dessus de la retenue normale du bief sur le terrain du pétitionnaire. La prise d'eau, réalisée à l'aide d'un tuyau en plomb plongeant dans le canal, aboutit à une pompe à bras située dans l'atelier de teinturerie. En 1914, l'usine de teinturerie est cédée à Auguste Rouault. La date de cessation d'activité de l'usine, postérieure à 1921, est inconnue. En 1908, mention d'une chaudière servant à chauffer deux bassines et un cylindre pour le séchage des étoffes. Eprouvée en 1904 au Mans (72) , la chaudière, verticale à bouilleur (système Dubreuil) , a été construite à Angers (49).

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, schiste, moellon

Matériau de la couverture

ardoise

Vaisseau et étage

1 étage carré, comble à surcroît

Type de la couverture

toit à longs pans, appentis

Commentaire description

Bâtis en 1879 et 1886, l'atelier et le séchoir sont situés le long de la Rance. Le séchoir se distingue par son premier étage, percé d'ouvertures à lames mobiles en bois destinées à assurer une ventilation parfaite. Le logement patronal est situé en bordure de la rue Anne. Edifié en moellons de granite, il compte un étage carré et un étage de comble à surcroît couvert d'un toit à longs pans en ardoises.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2002

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

ARRDT_DINAN