Tannerie Martin, puis tannerie et mégisserie Conrié, puis Josse, actuellement maison

Désignation

Dénomination

tannerie, mégisserie

Appellation et titre

Tannerie Martin, puis Tannerie et mégisserie Conrié, puis Josse

Destinations successives et actuelle

maison

Titre courant

Tannerie Martin, puis tannerie et mégisserie Conrié, puis Josse, actuellement maison

Localisation

Localisation

Bretagne 22 Jugon-les-Lacs

Aire d'étude

Côtes-d'Armor

Canton

Jugon-Les-Lacs

Adresse

Penthièvre (rue de) 10

Référence cadastrale

1983 A1 484, 485

Milieu d'implantation

en ville

Cours d'eau

la Rosette

Parties non étud

atelier de fabrication, pièce de séchage, lavoir, bief de dérivation, logement patronal

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

3e quart 19e siècle

Datation en années

1864, 1867, 1868, 1874, 1936

Justification de la datation

daté par source, daté par travaux historiques, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Après avoir été démolie en 1863, la tannerie est reconstruite par la famille Martin en 1864. Un séchoir est édifié trois ans plus tard, en 1867. La tannerie fait l'objet de travaux d'agrandissement en 1868 ; le logement patronal est à son tour agrandi en 1874. En 1882, la famille Martin cède la tannerie à Célestin Conrié, marchand tanneur à Jugon. Il la transforme en tannerie-mégisserie qui devient alors une dépendance du moulin à tan qu'il a fait construire en 1867 sur la rivière de l'Arguenon mais qui n'existe plus actuellement. En 1931, Louis Josse devient propriétaire de la tannerie. Il fait construire un autre logement patronal en 1936 sur la même parcelle que la tannerie. De source orale, l'usine aurait cessé de fonctionner vers 1970-1975. Avant d'être réhabilité en maison, l'ancien bâtiment industriel a abrité un salon de coiffure.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, moellon

Matériau de la couverture

ardoise

Parti de plan

plan rectangulaire régulier

Vaisseau et étage

étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé

Type de la couverture

toit à longs pans

Commentaire description

De la tannerie, il ne subsiste plus qu'un bâtiment de plan allongé, édifié en moellons de granite et couvert d'un toit à longs pans en ardoises. Il est flanqué, sur sa façade postérieure nord et sur son pignon ouest de deux appentis. Son pignon est, quant à lui, domine le ruisseau de la Rosette et donne sur l'ancienne zone affectée au travail de la rivière. Les lames mobiles des persiennes de l'ancien séchoir sont toujours visibles au dernier niveau.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté, restauré

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2002

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

ARRDT_DINAN