Présentation de la commune de Quincey

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Quincey

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Quincey

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à 17 km au nord-est de Beaune et à 28 km au sud de Dijon, la commune de Quincey compte 409 habitants (recensement INSEE 2008) pour une surface de 5,57 km². Elle est limitrophe de Nuits-Saint-Georges au nord-ouest, de Premeaux-Prissey à l'ouest, d'Argilly au sud, de Gerland à l'est et d'Agencourt au nord-est. A l'écart de la RD 35 qui passe au nord du territoire communal et mène à Nuits-Saint-Georges, le village est traversé du nord au sud par la RD 35c qui conduit à Premeaux-Prissey. Il est également desservi au sud par la RD 109g. Le village est implanté au centre du territoire communal, dans un environnement agricole à l'exception d'un petit bois à l'est et d'un plan d'eau à l'ouest. Le site est plat, entre 208 m et 228 m d'altitude, rendant le village visible dans le paysage mais sans qu'un élément particulier ne s'en dégage en raison de la hauteur modérée des constructions. Le Meuzin coule du nord-ouest au sud-est du territoire et traversant le village au sud. Une station d'épuration est installée quelques centaines de mètres après la sortie du village. Le tissu urbain se structure autour de trois voies de communication principales (patte d'oie) et se concentre autour de deux îlots et de l'église au nord. D'autres îlots se sont développés récemment au sud à la suite de l'implantation de quelques lotissements (rue du Moulin). La trame viaire est légèrement sinueuse, créant parfois des effets de fermeture (Grande Rue) et les rues sont relativement larges. La chaussée est généralement bordée de trottoirs en terre et gravillons (parfois rouges). Ceux-ci sont par endroits très profonds avec des parterres enherbés, des fleurs, des arbustes voire des rangées d'arbres (parties de la Grande Rue, rue du Presbytère, rue de la Boguette). Certaines rues sont encadrées de simples accotements en gravillons (rues autour de l'église, rues transversales à la Grande Rue) ou enherbés (rue du Moutier à proximité du château). Quelques places de stationnement ont été aménagées sur la rue du Presbytère. Le parcellaire est en grande partie en lanière autour du noyau historique alors qu'il prend des formes plus irrégulières au sud. Le village présente une densité de constructions relativement importante notamment dans la partie nord (rue du Moutier, Grande Rue). Le bâti ancien est majoritairement implanté parallèlement à la rue. Placé généralement à l'alignement de la voirie, les constructions sont parfois mitoyennes notamment dans le noyau historique. Dans la partie sud, elles sont plus souvent isolées et en léger retrait. Quelques ensembles implantés autour d'une cour sont également visibles. Ils peuvent être sur cour commune (rue de Nuits par exemple) ou sur cour individuelle (corps de ferme sur la Grande Rue). Le village ne possède aucune place publique. A l'est, des terrains de sport ont été installés (rue Tannière, rue du Moutier). Au nord comme au sud, le mitage est présent avec la construction de pavillons individuels ou en lotissement, ceux-ci étant placés au centre la parcelle. Le bâti ancien se compose principalement de longères (20 repérées) constituées d'un logis et de dépendances agricoles accessibles par une porte charretière sous un même toit, mais aussi de plusieurs maisons. Ces longères ont parfois perdu leur fonction agricole en raison de réhabilitations ayant transformé les dépendances en parties habitables (modification en baie vitrée ou comblement de la porte charretière, aménagement des combles). Elles ont été quelques fois divisées en plusieurs logements. Elles comportent le plus souvent un rez-de-chaussée et un comble, parfois à surcroît, aménagé ou non. Elles sont couvertes de toits à longs-pans de tuiles mécaniques et leurs murs sont en maçonnerie enduite ou plus rarement en moellons de pierre apparents. Les quelques corps de ferme restants sont dans un état de dégradation important et menacent ruine. L'ambiance chromatique du bâti est relativement disparate à la fois d'un point de vue global mais aussi e n ce qui concerne certains édifices associant différentes mises en oeuvre peu harmonieuses. La gamme chromatique des enduits ou des constructions en pierre apparente est variée (blanc, beige, gris, marron, rose, ocre ou jaune…) offrant ainsi peu de séquence homogène dans le paysage urbain. Placée au coeur du noyau historique, l'église est le seul édifice notable dans le paysage urbain. Elle forme un petit îlot avec le cimetière et le parterre enherbé qui l'entourent, légèrement surélevé par rapport aux différentes rues qui les ceignent. Elle comprend une nef de deux travées en maçonnerie enduite, une tour-clocher carrée surmontant le choeur et construite en moellons de pierre apparents et un choeur à chevet plat d'une travée en moellons de pierre apparents, épaulé de contreforts et flanqué d'une chapelle latérale en maçonnerie enduite. Tous les toits sont à longs-pans et couverts de tuiles plates. Le portail est précédé d'un auvent de tuiles plates soutenu par des poteaux en bois reposant sur une assise en béton. Au sud du village, sur la rue de la Boguette et en bordure du Meuzin, le lavoir communal présente un plan rectangulaire, fermé sur trois côtés par des murs en moellons de pierre apparents avec chaînes d'angle, et couvert d'un toit en appentis de tuiles mécaniques soutenu par des poteaux en bois. Le bassin n'est aujourd'hui plus visible. Le monument aux morts est placé dans la cour de l'école communale, à l'angle de la Grande Rue et de la rue du Moutier. Plus au nord sur cette dernière rue et légèrement à l'écart du noyau villageois se situe un château inscrit Monument historique depuis 1970. Datant des 17e et 18e siècles, il est encore entouré de ses douves et se compose d'une vaste demeure et deux bâtiments de communs se faisant face.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/5
village
village
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image