Présentation de la commune d'Argilly

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune d'Argilly

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Argilly

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à 17 km au nord-est de Beaune et à 34 km au sud de Dijon, la commune d'Argilly compte 444 habitants pour une superficie de 34,1 km². Elle est limitrophe de Gerland et Quincey au nord, de Premeaux-Prissey au nord-ouest, de Corgoloin et Villy-le-Moutier à l'ouest, de Villy-le-Moutier au sud, de Montmain au sud-est, de Bagnot à l'est et de Broin au nord-est. La commune se compose du centre urbain d'Argilly situé au centre du territoire, et du hameau d'Antilly situé au nord-ouest. La RD 115f traverse le territoire du nord au sud en passant par le centre urbain. La RD 35c traverse le territoire du nord-ouest au sud-est en passant par le hameau, et rejoint la RD 20 au sud-ouest du centre urbain, qui se prolonge à l'est de territoire. La commune est implantée dans la plaine de Saône, mais présente une topographie quelque peu valonnée, au coeur d'un environnement agricole et forestier. L'est et le nord-est du territoire sont couverts par les Bois des Haies et du Vernois, ainsi qu'une partie de la forêt domaniale de Cîteaux. Le cours d'eau du Meuzin traverse le territoire du nord au sud, celui de la Courtavaux, venant de l'ouest, rejoint à l'ouest du centre urbain le Meuzin, et la Bèze Courtavaux coule en partie sud du territoire. Deux étangs se situent à l'est du village, au coeur des espaces boisés : l'étang de Longbroche et celui de Menans. La situation géographique offre peu de visibilité sur le village. Si le hameau d'Antilly se développe sous la forme d'un village-rue, le centre urbain se développe sous une forme très éclatée défini par une série d'îlots. Le tissu urbain est très lâche et aéré, notamment par la présence de nombreux jardins, vergers et espaces en friche. A l'exception d'une petite zone pavillonnaire située au sud du centre ancien, les extensions urbaines se font sous forme de densification et de mitage dispersé par un pavillonnaire diffus. La trame viaire, qui se définit par une rue large et droite dans le hameau, se constitue d'un réseau de rues étroites et sinueuses pour le centre urbain. Bien que le parcellaire offre des tailles différentes, les parcelles en lanière sont dominantes sur l'ensemble de la commune. Le traitement de l'espace public est restreint, seul l'éclairage public et quelques panneaux de signalétique sont installés (à l'exception de la place autour de l'église qui bénéficie d'aménagements plus importants), les accotements restant enherbés ou en gravillon. L'îlot historique, situé au nord du village, et abritant l'église, le cimetière ainsi que la mairie, constitue l'espace public aménagé du village. Entourée d'allées plantées de marronniers, la place abrite également des espaces enherbés ainsi que des cheminements piétons qui permettent d'en faire le tour mais également d'accéder au cimetière et à l'église. Plusieurs bancs y sont installés. Par ailleurs, des espaces de stationnement sont situés au nord et à l'ouest de la place. Des équipements sportifs sont également situés au nord-est du centre urbain. L'implantation du bâti est variée : les édifices sont implantés perpendiculairement ou parallèlement à la rue, souvent en retrait (autour d'une cour ou en fond de parcelle), mais parfois en alignement sur la rue. De manière générale, les constructions comprennent un rez-de-chaussée et un ou deux étages. Les toits à croupes, en pavillon ou à longs-pans, sont couverts de tuiles plates ou de tuiles mécaniques. D'un point de vue de la mise en oeuvre, la maçonnerie enduite ou crépie est dominante. Parmi les formes architecturales récurrentes, les corps de ferme sont présents au nombre de dix sur l'ensemble de la commune. Ils se composent le plus souvent d'une maison (parfois maison de maître), et de plusieurs bâtiments d'exploitation autour d'une cour. Deux de ces ensembles présentent des caractéristiques architecturales qui les distinguent du paysage urbain et font l'objet d'une fiche de signalement. Par ailleurs, quelques longères (dont plusieurs sont aujourd'hui à usage résidenti el), sont présentes dans le village. Plusieurs autres édifices sont notables par leur architecture à l'échelle de la commune. Deux bâtiments, situés rue de l'Eglise et rue de la Cure, présentes des architectures identiques, ainsi qu'un volume imposant. De plan carré, les bâtiments comprennent un rez-de-chaussée et deux étages. Les toits en pavillon sont couverts de tuiles mécaniques. Les bâtiments sont édifiés en maçonnerie enduite et les baies sont rectangulaires. L'église de plan basilical, qui est inscrite Monument historique depuis 1927, présente une architecture intéressante. La travée centrale de la façade occidentale en pierre de taille est plus haute. Elle est surmontée d'un fronton triangulaire encadré d'ailerons à volutes. L'ensemble est orné de pilastres. La façade est percée d'un oculus orné de motifs végétaux et surmonté d'un couronne. Le portail en plein-cintre abrite une porte à deux battants surmontée d'une imposte sculptée d'un personnage. La nef comprenant quatre travées est percée de baies en plein-cintre. Le chevet à fond plat est percé de deux ou trois baies jumelées en plein-cintre. Une tour-clocher située entre la nef et le chevet est percée de baies en plein-cintre avec abat-son. Les toits à longs-pans et en pavillon sont couverts de tuiles plates. L'ensemble est édifié en moellons de pierre apparents partiellement enduits et muni de contreforts. Par ailleurs, trois lavoirs sont implantés sur la commune. L'un, situé rue du Meix Maillot, fait l'objet d'une fiche de l'Inventaire général, mais présente un état de ruine très avancé. Un second lavoir, situé le long du CR n°39 dit des Sablières, présente un plan rectangulaire. Il est ouvert en façade. Son toit en appentis est couvert de tuiles mécaniques. Il est édifié en moellons de pierre apparents partiellement enduits. Le troisième, situé rue du Moulin, de plan rectangulaire, est ouvert en façade. Le toit en appentis est couvert de tuiles plates. Le bassin rectangulaire est en pierre de taille. Le bâtiment est édifié en maçonnerie enduite.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/4
village
village
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image