Présentation de la commune de Magny-lès-Villers

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Magny-lès-Villers

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Magny-lès-Villers

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à 10 km au nord de Beaune et à 32 km au sud-ouest de Dijon, la commune de Magny-lès-Villers compte 261 habitants (recensement INSEE 2008) pour une surface de 3,83 km². Elle est limitrophe de Villers-la-Faye au nord, d'Echevronne au nord-ouest, de Pernand-Vergelesses au sud-ouest, de Ladoix-Serrigny au sud-est et de Corgoloin à l'est. Elle est traversée du nord au sud par la RD 115C qui relie Ladoix-Serrigny à Villers-la-Faye et à l'est et à l'ouest par des routes secondaires qui relie la commune à Corgoloin ou Echevronne. Le village est implanté au centre du territoire communal, dans un environnement légèrement vallonné entre 250 et 420 mètres d'altitude. Les terres agricoles et viticoles dominent mais on trouve également des forêts au sud-ouest et sur les bords des combes (Combe des Buis et Combe Tombereau à l'est, Combe Jeannin et Combe de Vry au sud). Plusieurs carrières, dont certaines encore en activité, occupent le sud-est et l'est du territoire. Le village se développe sur le flanc d'une butte en très légère pente. Il est largement visible notamment depuis le nord et l'est, cependant aucun élément particulier ne se dégage dans le paysage. Le tissu urbain du village est groupé autour d'un îlot historique délimité par les rue du Meix Grenot au nord, de Corgoloin à l'est, de l'Echaillie (RD 115C) à l'ouest, et la place Saint-Martin, point de rencontre des deux rues précédentes au sud, où se situent l'église et la mairie. Cette place, point de centralité dans le tissu à l'intersection de plusieurs rues, ne forme pas un espace public conséquent. En effet, elle est simplement constituée de trottoirs plus larges sur lesquels ont été disposés des bacs à fleurs. Le tissu urbain se développe ensuite vers l'ouest notamment le long des rues de l'Aye et du Meix Grenot qui créent un second îlot. Enfin, un réseau de rues secondaires émaille le tissu urbain. Cinq d'entre elles convergent à la Place du Creux située au sud-ouest du noyau villageois. Celle-ci possède des bas-côtés larges avec du mobilier urbain (bancs, poubelles), quelques arbres et une fontaine avec son bassin en pierre. Des zones pavillonnaires se sont développées au sud et au nord-ouest du village. La trame viaire est le plus souvent sinueuse. Le traitement des accotements est varié : l'îlot ancien et les deux rues de l'Aye et du Meix Grenot possèdent des bas-côtés enherbés à l'exception de la RD 115C où ils sont en bitume avec une rigole d'écoulement des eaux et de la place Saint-Martin (église, mairie) où il existe des trottoirs souvent recouverts d'enrobé rouge et des îlots directionnels pavés sur la chaussée. Le reste du village est généralement pourvu de trottoirs en terre et graviers ou recouvert d'un enrobé rouge (notamment dans les zones pavillonnaires). La voirie est bordée sur la quasi-totalité du village de lampadaires. La densité des constructions est modérée dans et autour de l'îlot historique et plutôt lâche dans le reste du village. Les parcelles, souvent de taille importante, ont des formes variées. Le bâti est généralement implanté sur une cour particulière (maison et dépendances d'un domaine viticole ou quelques fois agricole) ou plus rarement commune (logis ou maisons mitoyennes), mais avec une pluralité dans l'organisation (alignement ou retrait, perpendiculaire ou parallèle à la voirie…). Les constructions comprennent un rez-de-chaussée (occupé par un cellier) et un ou deux étages dont le dernier peut être de comble ou bien en surcroît et éclairé par des baies oblongues. Tout comme l'implantation, la mise en oeuvre des bâtiments est très hétérogène (moellons de pierre apparents, enduits et crépis). Les toits sont majoritairement à longs-pans et couverts de tuiles mécaniques. La plupart des maisons possèdent encore un escalier extérieur desservant le logis à l'étage, soit sur le mur-gouttereau soit sur le mur-pignon, mais ceux-ci ont souvent connu de fortes réhabilitations (pose de carrelage et de marquises, réfection en béton, tran sformation du palier filant en véranda…). Trois maisons appartenant à des ensembles sur cour privative présentent une typologie de maison de maître avec une architecture plus recherchée (modénature, toit à croupes, ardoises en couverture…). L'ambiance chromatique du village, en dépit de la variété des mises en oeuvre et des teintes (blanc, gris ou légèrement ocre), est relativement homogène du fait de la présence de séquences relativement cohérentes dans le paysage urbain. Les deux édifices notables du village sont l'église et la mairie. L'église est précédée d'un portique couvert d'un toit à longs-pans de tuiles plates. La nef possède deux travées couvertes d'un toit à longs-pans de tuiles plates. Le choeur, d'une travée, est surmonté d'une tour-clocher carrée en moellons de pierre apparents couverte d'une flèche en ardoise. La mairie, de plan rectangulaire, comporte une cave semi-enterrée, un rez-de-chaussée surélevé et un étage. Elle est couverte d'un toit à longs-pans de tuiles mécaniques et construite en maçonnerie enduite avec chaînes d'angle en pierre. La façade principale, sur le pignon sud, possède un escalier à deux montées droites convergentes et un fronton orné d'une horloge, surmonté d'un campanile muni d'une cloche. Le monument aux morts est placé à la sortie sud de la ville, en bordure de la RD 115C et au-devant d'une esplanade accueillant une aire de jeux pour enfants, un terrain multi-sport et un terrain de football en terre. Enfin, à l'écart au nord du noyau villageois, la Chapelle Notre-Dame de Bonheur est implantée au bord de la RD 115C. Cet édifice de taille modeste abrite une statue de la Vierge.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/3
mairie
mairie
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image