Présentation de la commune d'Arcenant

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune d'Arcenant

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Arcenant

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à 15 km au nord de Beaune et à 31 km au sud-ouest de Dijon, la commune d'Arcenant compte 481 habitants (recensement INSEE 2008) pour une surface de 10,12 km². Elle est limitrophe de Chevannes au nord, de Détain-et-Bruant au nord-ouest, de Fussey au sud-ouest, de Marey-lès-Fussey au sud-est et de Meuilley au nord-est. Arcenant est desservi par la RD 25 qui traverse le village depuis l'est jusqu'au nord et par la RD 25F au sud. Le village est implanté au centre du territoire communal au fond de la vallée du Raccordon orientée est/ouest (326 m) et sur le bas des coteaux qui culminent à environ 500 mètres. Le site est cependant relativement ouvert au niveau du village mais tend à devenir plus escarpé à l'ouest. Le village est largement entouré de vignes qui occupent le milieu des coteaux, notamment au nord, et plus rarement de terres agricoles. La forêt couvre le sommet des coteaux ainsi qu'une large étendue à l'ouest du territoire. Le village est bien visible depuis les coteaux et l'église se dégage nettement en raison de son implantation dans la partie haute du site. Le tissu urbain du noyau historique est groupé autour d'un îlot central structurant la trame viaire qui y converge. Les voies sont escarpées et très sinueuses. Les développements récents (extensions urbaines pavillonnaires) se sont implantés de manière éclatée autour du noyau historique. La voirie plutôt étroite, à l'exception de la RD 25, comporte des aménagements très restreints : s'il existe quelques trottoirs, notamment au-devant de la Mairie, les accotements sont le plus souvent enherbés et à graviers, voire inexistants. Quelques rigoles d'écoulement sont visibles dans les rues qui se développent dans le sens de la pente du coteau au nord. L'ensemble du village présente un bâti dense, sauf le long de la RD 25 à l'est où les constructions sont plus espacées. Il est essentiellement à usage d'habitat accompagné parfois de dépendances viticoles ou agricoles. L'implantation des constructions est très variable : celles placées à l'alignement de la voirie peuvent se présenter de façon parallèle à la rue notamment sur quelques ensembles mitoyens (rue Amyntas Renevey ou dans les impasses) ou bien perpendiculairement de façon isolée dégageant ainsi une cour ou un jardin. Le patrimoine bâti du village est constitué majoritairement de maisons de vigneron (29 repérées) à escalier en façade et logis sur cellier présentant des variantes dans la composition architecturale (variété du nombre d'étage, de la largeur de la façade, de la mise en oeuvre, de la présence de dépendances mitoyennes). Quelques maisons, dont certaines bien visibles, adoptent un type plus urbain par le traitement de leur façade (enduit ou crépi, ordonnancement) et leur élévation plus importante (R+2 ou plus rarement R+3). Parmi les éléments patrimoniaux à signaler, l'église, datée du 14e siècle et fortement remaniée au 19e siècle, est composée d'une nef de quatre travées, d'un choeur de deux travées prolongé par une abside d'une travée à chevet plat. L'ensemble est couvert de toits à longs-pans de tuiles mécaniques. L'église présente une tour-clocher carrée, surmontant le portail, couverte d'une flèche polygonale en ardoise. La façade sud-ouest, la tour-clocher et les contreforts sont en pierre, la nef et le choeur en maçonnerie enduite. L'édifice, par son implantation dans la partie haute du village sur le coteau nord, est d'autant plus visible que son environnement est dégagé par la présence du cimetière autour. Le noyau villageois possède également deux lavoirs, de forme rectangulaire, construits en moellons de pierre apparents, ouverts sur un des côtés, et couverts de toits à longs-pans de tuiles mécaniques soutenus par de minces colonnettes métalliques. Légèrement à l'écart du noyau villageois au nord-est, se situe un ancien prieuré, fondé en 1188 par les moines de l'abbaye de Saint-Vivant. C'était un vendangeoir construit dans un vaste clos. Les bâtiments visibles de nos jours datent du milieu du 18e siècle. Au sud-est, le hameau de Chevrey est implanté à flanc de coteau (410 m d'altitude) et entouré de vignes et de terres agricoles. Il se développe le long d'une rue principale et présente un tissu relativement aéré. Le bâti, essentiellement agricole ou viticole, a parfois connu de fortes réhabilitations. De nouvelles constructions pavillonnaires s'implantent progressivement au pourtour du noyau ancien. Le lavoir, au centre du hameau, a conservé son toit en laves.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/4
village
village
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image