Présentation de la commune de Fussey

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Fussey

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Fussey

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à 12 km au nord de Beaune et à 34 km au sud-ouest de Dijon, la commune de Fussey compte 109 habitants (recensement INSEE 2008) pour une surface de 7,73 km². Elle est limitrophe d'Arcenant au nord, de Détain-et-Bruant au nord-ouest, de Bouilland à l'ouest, d'Echevronne au sud et de Marey-lès-Fussey à l'est. A l'écart de la RD 18 qui contourne le village à l'est et au nord, Fussey est desservi depuis cet axe de communication par trois routes secondaires. Le village est implanté à l'est du territoire communal, au sommet d'un vallon (autour de 460 m d'altitude), dans un environnement agricole et viticole dégagé le rendant visible dans le paysage. Le site étant relativement plat et la hauteur des constructions homogène, aucun élément particulier ne se dégage dans le paysage, hormis la tour-clocher de l'église qui domine légèrement l'ensemble du village. A l'ouest du territoire, se développe une vaste étendue forestière vallonnée ainsi que quelques pâturages au nord-ouest. De manière générale, l'altitude tend à augmenter d'est en ouest passant d'environ 400 m à plus de 600 m. En dehors du noyau villageois, la commune comprend quelques éléments isolés, notamment une ferme au lieu-dit Le Bas de Gouey (nord-ouest) et une cabotte à l'est, en bordure de la même route. Enfin, au nord du village, sur le versant opposé du vallon, le long de la RD 8, se situe un lavoir ayant conservé son toit en lave particulièrement visible dans le paysage. De plan rectangulaire, sa face sud ouverte vers le village est soutenue par deux colonnes. Le tissu urbain du village est groupé autour d'un îlot central délimité par la rue de l'Ilot et les deux axes principaux que sont la rue de la Velle orientée est/ouest et la rue de l'Eglise orientée nord/sud. Ces deux rues se rejoignent devant la mairie et ménagent une place, établie au cours du 20e siècle, qui constitue à la fois le seul espace public mais également l'unique aménagement urbain de la commune. Elle est délimitée par un trottoir et comprend une partie enherbée avec un arbre et des buissons, une partie en gravillon rouge et une partie à usage de stationnement. Le mobilier urbain est composé de jardinières, deux bancs et une fontaine à eau avec un bassin en pierre. Plusieurs cours ou impasses se développent transversalement aux deux rues principales. La trame viaire est relativement rectiligne et assez large, à l'exception de la rue de l'Ilot sinueuse et plus étroite. La voirie est souvent bordée de bas-côtés enherbés et la plupart des impasses sont en terre et graviers. Seule la ruelle Saint-Antoine, à l'ouest de la mairie, a été récemment bitumée avec une rigole d'écoulement centrale pour évacuer les eaux. L'ensemble du village présente un bâti en grande densité. Sur la rue de la Velle, il est implanté majoritairement en U autour d'une cour donnant sur la rue et fermée, dans la plupart des cas, par un muret bas surmonté d'une grille avec portail d'entrée. La forme des parcelles est généralement en lanière. L'îlot central présente une implantation et des formes parcellaires plus hétérogènes alternant petites et moyennes parcelles, le plus souvent autour d'une cour individuelle ou commune. L'effet de continuité sur la rue est assuré par la présence des murets et des constructions en front de rue qui masquent les aérations du tissu liées à la présence des nombreuses cours. Quelques pavillons sont venus s'implanter à l'extrémité des deux rues principales mais le territoire n'a pas subi de mitage important des terres agricoles et viticoles. Le village abrite essentiellement un bâti à usage agricole (ensembles sur cour notamment composés d'une maison et de dépendances à vocation agricole) ou viticole (logis et dépendances) le plus souvent dans les impasses. Quatorze maisons ou logis avec escalier en façade (le plus souvent parallèle à celle-ci) ont été dénombrés. L'usage viticole semble cependant avoir muté dans certains cas vers une occupation résidentielle. La majorité des constructions comprennent un rez-de-chaussée et un ou deux étages, le deuxième étage étant soit de comble soit en surcroît (baies oblongues). Les toits sont à longs-pans et couverts de tuiles mécaniques et les baies le plus souvent rectangulaires. La mise en oeuvre utilise de façon égale la maçonnerie enduite et les moellons de calcaire apparents. L'ambiance chromatique générale du bâti est relativement homogène entre des teintes allant du blanc au gris clair pour l'enduit et celles du calcaire apparent qui recouvre différentes nuances de gris. Hormis un pigeonnier de plan circulaire situé au sud du village, l'église et la mairie sont les seuls bâtiments marquant du paysage urbain. Entourée par le cimetière, l'église est située en léger surplomb de la rue. Elle présente une tour-clocher carrée en façade et une architecture sobre inspirée de l'art roman. La mairie construite ou remaniée à la fin du 19e siècle/début du 20e siècle présente une façade soignée et élégante (modénatures, toit à croupe couvert de tuiles plates, chaînes d'angle formant pilastres…) encadrée de deux pavillons à la mise en oeuvre similaire.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/4
village
village
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image