Présentation de la commune de Meursanges

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Meursanges

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Meursanges

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à 11 km au sud-est de Beaune et à 44 km au sud de Dijon, la commune de Meursanges compte 469 habitants (recensement INSEE 2008) pour une superficie de 14,3 km². Elle est limitrophe de Marigny-lès-Reullée et Ruffey-lès-Beaune au nord, de Combertault et Sainte-Marie-la-Blanche à l'ouest, de Saint-Loup-Geanges au sud, de Chevigny-en-Valière au sud-est et de Corgengoux au nord-est. La commune se compose de plusieurs entités urbaines: le centre-bourg de Meursanges situé au nord du territoire communal, le hameau de Bourguignon situé au nord-ouest, les hameaux de Pleuvey et d'Aignay situés au sud-est, ainsi que le hameau de Laborde au Château, au sud. Le territoire est traversé d'ouest au sud-est par la RD 111. A l'est, la RD 111k permet de relier le centre-bourg aux hameaux de Pleuvey et d'Aignay. La RD 23 traverse le territoire du nord au sud en passant par le hameau de Laborde au Château. La commune est implantée dans la plaine de Saône, au coeur des espaces agricoles. Le cours d'eau de la Bouzaise constitue la limite nord du territoire communale. L'ensemble du territoire est couvert de parcelles agricoles. Le contexte géographique n'offre pas de visibilité sur le village. D'un point de vue morphologique, les tissus urbains sont lâches et celui de Laborde au Château est particulièrement étalé le long de la voie de communication. Bourguignon et Meursanges offrent des tissus plus groupés autour de plusieurs îlots. Les extensions urbaines se font sous forme de pavillonnaire diffus autour du noyau ancien ou quelques fois sous forme de zone pavillonnaire comme à Laborde au Château. La trame viaire est constituée soit d'une voie traversante large et droite (Laborde au Château, Pleuvey), soit de rues étroites et sinueuses (Meursanges, Bourguignon, Aignay). Le parcellaire est étroit et resserré pour le centre-bourg et le hameau de Bourguignon, tandis que les parcelles sont de taille plus étendue et de forme irrégulière dans les autres entités urbaines. Les aménagements urbains sont absents dans les hameaux ; les accotements restent enherbés ou en gravillon. Le hameau de Bourguignon comporte un abribus nouvellement installé. Meursanges comprend plus d'aménagements urbains, notamment avec les trottoirs (majoritairement situés autour de l'école), les candélabres et les places de stationnement. Deux espaces publics sont identifiables ; l'un à la hauteur de la mairie, de l'église et du monument aux morts (vaste espace gravillonné mais dépourvu de mobilier urbain), l'autre à la hauteur de l'école et comprend un espace enherbé au nord duquel une fontaine en pierre est installée sur un terre-plein entouré de murets et de pierres. Le bâti est invariablement implanté en retrait par rapport à la rue ; soit en fond de parcelle, soit autour d'une cour. Parmi les formes architecturales récurrentes, les corps de ferme constituent l'élément prédominant et presque exclusif sur l'ensemble de la commune, aux côtés des pavillons. Deux typologies se dégagent : les fermes comprenant le logis et les bâtiments d'exploitation accolés et implantés perpendiculairement à l'espace public, et les corps de ferme sur cours comprenant une maison et des bâtiments d'exploitation sur cours (dont une qui fait l'objet d'une fiche de signalement). Les toits sont variés ; à croupes ou à longs-pans et essentiellement couverts de tuiles plates. Les gabarits sont de grande ampleur sur certains édifices agricoles. D'un point de vue de la mise en oeuvre la maçonnerie enduite est majoritairement utilisée. L'ambiance chromatique est homogène, avec un nuancier de teintes claires variant du gris au beige. Outre les fiches de signalement concernant certains éléments, d'autres édifices se distinguent par leur architecture ou leur volume au sein du paysage urbain. L'église, remaniée au 19e siècle, de plan en croix latine se situe place Claude Gautheret. La façade d'entrée, percée d'une baie rectangulaire surmonté d'un tympan et de trois baies jumelées en plein-cintre, est surmonté d'une tour-clocher percée de baies en plein-cintre avec abat-son et surmontée d'une flèche polygonale. La nef comprenant quatre travées, le transept, le choeur ainsi que le chevet, sont percés de baies en plein-cintre. Le toit à longs-pans et les toits à deux versants sont couverts de tuiles plates. L'ensemble est édifié en maçonnerie enduite, en moellons de pierre apparents pour la tour-clocher, et muni de contreforts. L'ancienne mairie, située en face de l'église, comprend un rez-de-chaussée sur cave, un étage et un comble. Le toit à longs-pans est couvert de tuiles plates et percé de tabatières. Le bâtiment est édifié en maçonnerie enduite. Les baies sont rectangulaires au rez-de-chaussée, en plein-cintre au premier étage et un oculus éclaire le comble.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/4
château
château
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image