Présentation de la commune de Bouilland

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Bouilland

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Bouilland

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à 15 km au nord-ouest de Beaune et à 48 km au sud-ouest de Dijon, la commune de Bouilland compte 192 habitants (recensement INSEE 2008) pour une surface de 16,7 km². Elle est limitrophe de Détain-et-Bruant et d'Antheuil au nord, d'Aubaine à l'ouest, de Bessey-en-Chaume et Savigny-lès-Beaune au sud et d'Echevronne et Fussey à l'est. Bouilland est traversée du nord au sud par la RD 2 qui permet au sud de rejoindre Savigny-lès-Beaune et elle est accessible à l'ouest par la RD 104. La commune est également traversée du nord-est au sud-ouest par le GR 7. Bouilland est implanté dans le fond de la vallée du Rhoin au coeur d'un site à la topographie escarpée. Celle-ci est la conséquence de la présence des combes (Combe du Vent, Combe à la Vieille et Combe Portaut au sud, Combe Le Nait au nord) mais aussi des escarpements rocheux tels que les Roches du Châtelet à l'est du hameau de la Forge ou la Roche Percée au sud-ouest du territoire. Cette diversité du relief induit une différenciation importante de l'altitude. Ainsi, le centre du village, situé autour de 400 mètres, et le hameau situé autour de 375 mètres, sont implantés dans un espace s'élevant à plus de 600 mètres d'altitude. Le relief a conduit le village à se développer le long du cours d'eau et ce de manière longitudinale. Excepté les quelques parcelles dédiées à l'agriculture (sous forme de pâturage), les espaces environnant le village sont couverts par la forêt. Le village, enclavé par le relief, est très peu visible et jamais dans sa globalité. Seule l'église, située sur un des points les plus hauts du village, est perceptible. La commune se compose d'un noyau villageois, du hameau de la Forge au sud, ainsi que de trois entités en marge de ces ensembles urbains : la ferme des Buttes, les ruines de l'Abbaye Sainte-Marguerite au sud-ouest ainsi que le gîte d'étape de la Trentinière au nord-est. Le territoire compte également une cabane, située en forêt et correspondant à la typologie des cabottes de vigneron recensées sur d'autres territoires. Le tissu urbain du noyau villageois est groupé autour d'un îlot central, véritable point de repère dans le paysage urbain, abritant la mairie et le lavoir. La rue principale, axe traversant de la commune (RD 2), est large et droite. La trame viaire autour de cet espace central est plus étroite et sinueuse, mais les rues sont courtes, arrêtées par un relief abrupt. La densité est importante autour de l'îlot central. Le bâti, mitoyen et en alignement sur la rue, est implanté sur un parcellaire en lanière particulièrement étroit. Ce parcellaire est plus lâche en périphérie de l'espace central, notamment en direction de l'église. Le tissu abrite un bâti aux formes et usages diversifiés. Bien qu'aujourd'hui, presque la totalité du bâti soit à usage résidentiel, quelques ensembles agricoles subsistent (deux corps de ferme sur cour encore en activité) et la typologie d'un ancien bâti agricole est encore lisible. La majorité des constructions comprennent un rez-de-chaussée et deux étages. Si le moellon de pierre calcaire apparent est utilisé, les édifices en maçonnerie enduite sont dominants. Les toits sont essentiellement à longs-pans et couverts de tuiles mécaniques. La rue principale abrite quant à elle, sur son côté impair, une typologie architecturale récurrente sous forme de maisons de villes mitoyennes et en alignement sur la rue, comprenant un rez-de-chaussée, un étage et un comble à surcroît. Les baies sont rectangulaires, la maçonnerie est enduite et certaines possèdent un balconnet avec garde-corps en fer forgé au premier étage. Cette forme architecturale induit une séquence homogène au sein du tissu urbain du centre. L'espace central abrite la mairie, bâtiment imposant par son volume et sa mise en oeuvre dans l'espace public (rez-de-chaussée surélevé et deux étages dont un de comble, toit à croupes couvert de tuiles plates et éclairé par des lucarnes pendantes et des châssis de toit, maçonnerie en moellons de pierre calcaire apparents et pierre de taille en rez-de-chaussée) et le lavoir accolé à la mairie en façade sud, lui aussi remarquable dans l'espace public avec son toit en compluvium. L'ambiance chromatique est homogène à l'échelle du noyau villageois avec une dominante des teintes claires. L'espace public central se situe au sud du lavoir, le long de la rue principale. Cependant, il s'agit surtout d'un espace d'attractivité au sein de la commune (édifices publics et commerces de proximité), sans mobiliers particuliers pour le piéton. Cet îlot central est aussi marqué par les aménagements réalisés, notamment trottoirs, réseau découlement, marquage au sol des emplacements de stationnement, qui le différencie des autres espaces non aménagés. Le hameau de la Forge abrite très peu de bâti, sous forme individuelle, implanté en milieu de parcelle et à caractère essentiellement résidentiel. Le territoire ne subit pas de mitage des terres agricoles et naturelles, arrêté par la présence du relief.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/4
village
village
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image