Présentation de la commune de Chevannes

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Chevannes

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Chevannes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située à 38 km au sud ouest de Dijon et à 18 km au nord de Beaune, la commune compte 134 habitants (recensement INSEE 2008), pour une superficie de 6,3 km2. La commune est limitrophe de Collonges-lès-Bévy au nord, de Détain-et-Bruant à l'ouest, de Messanges au nord-est, de Meuilley au sud-est et d'Arcenant au sud. Le milieu naturel est particulièrement escarpé, avec la Combe de Roche au nord, celles du Poucet et de l'Adroit à l'ouest ainsi que celles de Noux et des Ouches au sud. Le relief varie de 400 mètres (altitude du village) à 637 mètres au coeur de la forêt de Chevannes. La commune est encaissée au coeur de ce relief. Des parcelles de vigne sont implantées aux abords immédiats du village. A l'ouest s'étend la forêt de Détain-Gergueil. La commune est traversée, suivant un axe principal, d'ouest en est par la RD 109b. Chevannes est également traversé par le GR7. La commune est particulièrement visible depuis la route provenant de Messanges et surplombant le site, le clocher de l'église se démarquant du paysage. Le tissu urbain de la commune est groupé autour d'un îlot central, non bâti dans sa partie est. Les aménagements urbains sont résiduels : les accotements restent le plus souvent enherbés, seuls l'écoulement des eaux au centre de la chaussée et l'éclairage public sont installés. Les extensions urbaines sous forme de pavillonnaires diffus se développent autour du centre-bourg. Plusieurs bâtiments d'exploitation (hangars) sont disséminés au sein du tissu urbain. La trame viaire, étroite, sinueuse et escarpée, abrite un tissu dense dans sa partie nord et plus lâche dans sa partie sud-est. Le parcellaire est assez hétérogène, alliant des parcelles courtes et étroites à des parcelles beaucoup plus étendues. Le bâti, composé essentiellement de maisons d'habitation et d'ensembles sur cour, comprend un rez-de-chaussée et un ou deux étages et est implanté en alignement sur la rue ou en retrait en fond de cour, rarement de manière mitoyenne. Parmi les formes architecturales récurrentes, se distinguent notamment les maisons avec comble à surcroît. Dix maisons reprenant la typologie des maisons des Hautes-Côtes ("Logis à l'étage ou en rez-de-chaussée surélevé sur cellier sont présentes sur l'ensemble de la commune. Le logis est desservi par un escalier hors-oeuvre à une volée droite généralement parallèle à la façade. Accès au cellier ménagé dans le massif de l'escalier", d'après Bernard Lauvergeon "L'architecture traditionnelle des Côtes et des Hautes-Côtes", in Vignerons, propriétaires et négociants en Bourgogne) sont présentes sur l'ensemble du centre-bourg. Deux maisons de type maison de maître se distinguent également du paysage urbain (elles comprennent un rez-de-chaussée surélevé et deux ou trois étages dont un de comble, les toits à croupes et brisé à croupes sont couverts d'ardoises et percés de lucarnes, la maçonnerie est enduite). Les toits sont essentiellement à longs-pans et couverts de tuiles plates et de tuiles mécaniques. En termes de mise en oeuvre, le moellon de pierre calcaire apparent est dominant avec un certain nombre de bâtiments édifiés en assise de pierres sèches non jointoyées. L'ambiance chromatique est homogène, avec un nuancier de teintes claires. Un ensemble architectural imposant et de qualité est situé à l'extrémité sud-ouest de l'îlot central. Il se compose d'un ensemble sur cour de plan en U comprenant deux tours carrées et un escalier menant au rez-de-chaussée en façade sur cour. Au vu du cadastre de 1828, l'ensemble semble avoir subi de fortes modifications (bâtiments détruits au nord de la cour). L'église, qui forme un îlot indépendant, est implantée à l'angle nord-est de l'îlot central. Sa situation, à l'angle de trois rues, la rend particulièrement visible. La tour-clocher en façade ouest est surmontée d'un toit en poivrière couvert de tuiles plates plombifères. La nef, comprenant deux travées et le chevet à fond plat, sont percés de baies en plein-cintre. L'ensemble est édifié e n maçonnerie enduite. La mairie, implantée au sud de l'église, est un édifice qui se distingue dans le paysage urbain par son volume (rez-de-chaussée et deux étages dont un de comble, toit à longs-pans couvert de tuiles plates et percé de lucarnes, bâtiment comprenant sept travées et édifié en maçonnerie enduite). Un parvis devant la mairie accueille le monument aux morts. Un autre espace public situé au nord de l'église et planté des arbres accueille des places de stationnement. Cet ensemble (église, mairie avec place) constituent des éléments de repère de l'espace urbain. Le territoire compte également une cabane, en ruine, correspondant à la typologie des cabottes de vigneron, située au sud-ouest du village.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/3
village
village
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image