Présentation de la commune de Ladoix-Serrigny

Désignation

Titre courant

Présentation de la commune de Ladoix-Serrigny

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Ladoix-Serrigny

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Climats du vignoble de Bourgogne

Historique

Description historique

Dénommé "La Doiz de Sarrigny" en 1304, Serrigny est l'un des villages les plus anciens de la Côte. La vigne y est cultivée au moins depuis le 16e siècle, puisqu'en 1503 existait déjà un vigneron. Le village semble avoir été relativement important, puisqu'en 1775, l'historien Courtepée disait : "On ne peut labourer ni champ ni vigne qu'on ne trouve des fondations". En 1970, un cimetière mérovingien fut découvert lors du creusement d'une cave : squelettes, vases en céramique jaune, débris d'armes oxydées y ont été mis au jour, ainsi qu'une plaque de ceinturon indiquant la période des VIe et VIIe siècles. Ces objets sont aujourd'hui exposés au Musée de Beaune. Le hameau de Ladoix fut rattaché plus tard à Serrigny. Son nom vient du celte « douix » qui signifie «source» ou «fontaine». Sortant des profondeurs de la terre au pied du coteau de Corton, cette source donne naissance à une petite rivière appelée «la Lauve» qui, aujourd'hui, se faufile entre jardins, vignes et maisons, traverse la D 974, alimente le vieux moulin et les douves du château avant de se jeter dans la Bouzaise quelques kilomètres plus loin. La source était autrefois considérée comme sacrée en raison de l'oratoire antique qui la surmontait où de nombreuses pièces de l'époque romaine furent découvertes lors de la construction de la station de pompage en 1959 (conservées au musée archéologique de Dijon). Le village prit sa dénomination actuelle de "Ladoix-Serrigny" le 21 juin 1988.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Ladoix-Serrigny est le premier village de la côte de Beaune en arrivant de Dijon. Situé à égale distance entre Nuits-Saint-Georges et Beaune, le village possède trois hameaux : Buisson, Neuvelle et Corcelles. Le village tire ses richesses de quatre grandes activités principales que sont la viticulture (le cadastre dénombrait 244 hectares de vignes en 1820), l'agriculture, la sylviculture et la pierre (environ 7 ha de carrière) exploitée depuis l'époque gallo-romaine. Le village comprend une des plus vastes étendues de forêt du sud du département puisque les bois couvrent près de 1 300 hectares, soit près de la moitié de la commune. Le "Chêne Buffon", planté sous le règne de Louis XIV, se situe d'ailleurs aux abords du hameau de Corcelles. La commune s'étend sur 25 km² et compte 1 749 habitants au dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 70,1 habitants par km², Ladoix-Serrigny a connu une hausse de 8 % de sa population par rapport à 1999. Ladoix-Serrigny présente un centre historique sous forme linéaire, pouvant être qualifié de « village-rue » le long de la RD 974. Le parcellaire en lanière supporte un bâti mitoyen en alignement sur rue cependant aéré par les cours, jardins et parcelles agricoles. La commune présente des extensions urbaines importantes sous forme de pavillonnaires diffus au nord-est le long de la RD 974 et sous forme de lotissements et zones pavillonnaires à l'est jusqu'à la voie ferrée et l'autoroute autour du hameau de Corcelles. La voie ferrée et l'autoroute apparaissent comme des coupures physiques sur le territoire communal.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

GRAHAL

Cadre de l'étude

Pré-inventaire

Typologie du dossier

Présentation de la commune

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/2
village
village
© Région Bourgogne - Inventaire général ; © Association pour les Climats de Bourgogne ; © GRAHAL
Voir la notice image