Rigole de remplissage dite de Pasquier (canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Rigole

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Rigole de remplissage

Titre courant

Rigole de remplissage dite de Pasquier (canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Chazilly

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur les communes : Sainte-Sabine, Chaudenay-la-Ville, Painblanc, Cussy-le-Châtel ; Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Chazilly

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Déversoir de fond, déversoir de superficie, pont, vanne, rigole

Nom de l'édifice

Réservoir de Chazilly (canal de Bourgogne)

Références de l'édifice de conservation

IA21003861

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La rigole est établie en même temps que le réservoir de Chazilly, dans les années 1820 et 1830 (Archives départementales de la Côte-d'Or, XIII S 1 a/ 195 et 196 : acquisition de terrains et indemnisation des riverains). Les plans de la rigole levés par les ingénieurs du canal dans les années 1850 (VNF, direction territoriale Centre-Bourgogne, subdivision de Dijon) nous indiquent le tracé, les communes traversées par la rigole et les différents ouvrages d'art la ponctuant à l'époque. On apprend ainsi que de nombreux aqueducs ont été aménagés sous la rigole afin de laisser passer les cours d'eau voisins. Des ponts en pierre et à tablier en bois ont été par ailleurs construits pour laisser passer des routes impériale, départementale ou vicinale, mais aussi des chemins de desserte. La rigole est aussi alimentée par une rigole secondaire un peu en aval de la prise d'eau dans le ruisseau de Pasquier. Ces plans nous indiquent enfin que la rigole était soit maçonnée soit talutée. Sur un plan du barrage et de ses abords datant du 19e siècle (Archives départementales de la Côte-d'Or, SM 22520), la "rigole de Pasquier" est représentée sur la rive droite de la vallée. L'entrée de la rigole dans le réservoir correspond au déversoir du barrage.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Rigole de remplissage du réservoir de Chazilly. Démarrant près du hameau de Pasquier, elle prend sa source au niveau du ruisseau des Guets où un petit barrage et des vannes ont été installés et dont le cours a été détourné. Tout le long de son parcours à travers les communes de Cussy-le-Châtel, Painblanc, Chaudenay-la-Ville, Sainte-Sabine et Chazilly, elle est ponctuée d'aqueducs et de ponts en pierre. L'entrée de la rigole dans le réservoir correspond à l'emplacement du déversoir de superficie du barrage. Un jeu de vannes situé un peu en amont de la rigole de Pasquier permet de déverser son trop-plein dans la rigole du déversoir du barrage.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55