Réservoir de Pont (canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Réservoir

Appelation d'usage

Réservoir de Pont

Titre courant

Réservoir de Pont (canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Pont-et-Massène

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur les communes : Flée, Montigny-sur-Armançon ; Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Pont ; Masssène

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Armançon (l')

Partie constituante non étudiée

Parc, établissement nautique, camping, maison, restaurant, borne, plongeoir, plage aménagée, village de vacances

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1878

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

Un pont ancien, dit Pont Romain, ou Pont du moulin de la Ronce témoigne de la période d'avant le réservoir, dans une vallée avec peu de constructions. Projets d'un côté, réalisation de l'autre, l'histoire du réservoir de Pont peut se résumer en deux périodes : 1871-1877, enquête pour la construction d'un nouveau réservoir sur l'Armançon destiné à assurer l'alimentation du canal sur le versant de l'Yonne et à absorber les crues de la rivière, et 1878-1883, construction, d'après les devis et cahier des charges dressés le 28 février 1878 par l'ingénieur ordinaire Mauris, finalisant ainsi le projet de Henri Bazin qui avait repris en 1874-1875 celui de l'ingénieur Collin dressé en 1850. Joseph Prévost, d'Avallon, est adjudicataire des travaux le 6 juillet 1878. Mise en eau courant 1883. Réception définitive le 31 décembre 1883 par l'ingénieur ordinaire Mauris (Sources : Archives départementales de la Côte-d'Or, XIII S 1 a / 54 ; Testart, "Le canal de Bourgogne et le réservoir de Pont", Bulletin de la société des sciences historiques et naturelles de Semur-en-Auxois, 1902-1903 p. 302-311 ; Bibliographie sélective : Jean-François Bligny, Le sommet du canal de Bourgogne. Pouilly-en-Auxois : Office de tourisme du Canton de Pouilly-en-Auxois, [1998] ; Jean-Louis Bordes, Les barrages-réservoirs : du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle en France. Paris : Presses de l'Ecole nationale des ponts et chaussées, 2005). C'est au bord de ce lac qu'ont été tournées certaines scènes du film de Claude Pinoteau, "Le grand escogriffe" (1976), avec Yves Montand, Agostina Belli, Claude Brasseur, Aldo Maccione et Guy Marchand. Les fonctions du réservoir de Pont sont multiples. Il s'agit certes d'alimenter le canal de Bourgogne, mais aussi de réguler le cours irrégulier de l'Armançon et d'assurer l'approvisionnement en eau potable des villes et villages environnants, dont Semur-en-Auxois. Ainsi, depuis 1981, une station de filtrage permet le traitement de l'eau pour environ 70 communes. Et les eaux de l'Armançon, régulées, ont alimenté toute une série d'usines, moulins et autres, entre Pont et Rougemont. L'histoire de l'activité touristique du lac est encore lisible dans les aménagements concentrés rive gauche. Aux cabanes de pêcheurs en bois, dont quelques unes sont encore debout, se sont ajoutées des cabines de plage destinées aux premiers baigneurs. On en voit trace sur les cartes postales anciennes. Dans les années 70, ont été installés la base nautique et le plongeoir, et le camping. Un intéressant ensemble de maisons d'époques variées témoigne de l'existence d'une petite villégiature tout au long du 20ème siècle, ce qui est très rare sur le canal de Bourgogne. Ces maisons apparaissent comme les modèles réduits des pavillons urbains. Bien en amont du barrage se trouve un village de vacances datant de la fin du 20ème siècle.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le réservoir est un aménagement d'une partie de la vallée de l'Armançon située sur 6 km avant le village de Pont. L'ensemble du domaine public fluvial est délimité par de petites bornes en granulite, de section carrée portant l'inscription CB (Canal de Bourgogne) sur une face et une mesure en hectomètres sur le dessus. L'eau de l'Armançon et de ses affluents est retenue par une digue de 150 m en maçonnerie, avec contreforts, au pied de laquelle 5 vannes régularisent le débit. Le réservoir, dont la hauteur de retenue est de 20 m, contient 5 232 000 m3. Sa longueur est de 5,6 km. L'eau du réservoir est délivrée au canal dans le bief 71 à Rougemont via l'Armançon. Divers aménagements montrent l'importance touristique du lac. Des activités nautiques et balnéaires se sont concrétisées par une base nautique près de laquelle se trouvent un plongeoir et une plage de sable. Cet ensemble est situé sur la rive gauche, en amont du barrage. Un sentier de randonnée fait le tour du lac. Au pied du barrage a été aménagé, sans doute depuis les origines, un parc englobant la rigole d'évacuation du barrage, puis l'Armançon. Aux très beaux arbres s'ajoutent des détails soignés, comme les passerelles et ponts métalliques, aux gardes-corps à chaque fois différents. De même, l'édicule consacré au limnimètre rappelle les fabriques de jardin. L'impression recherchée est celle d'un parc à l'anglaise.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007 ; 2011

Date de rédaction de la notice

2007 ; 2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Inguenaud Virginie, Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/13
réservoir de Pont (canal de Bourgogne)
réservoir de Pont (canal de Bourgogne)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image