Réservoir de Chazilly (canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Réservoir

Appelation d'usage

Réservoir de Chazilly

Titre courant

Réservoir de Chazilly (canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Chazilly

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur les communes : Cussy-le-Châtel, Sainte-Sabine ; Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Chazilly

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1841

Description historique

Plusieurs dates jalonnent l'histoire du barrage de Chazilly à partir de 1830. 1830 : soumission le 23 août pour les travaux de maçonnerie par Félix Maillefer-Poinsot entrepreneur demeurant à Tonnerre et Charles-Nicolas Martenot entrepreneur demeurant à Ancy-le-Franc qui sont adjudicataires le 30 août (le devis a été rédigé par l'ingénieur Bonnetat et Martenot se rendra également adjudicataire des travaux de construction des rigoles de Pasquier, de Beaume, d'Escommes). 1840 : consolidation (chargement) des contreforts par l'entrepreneur Normier qui s'était rendu adjudicataire des travaux le 28 nov. 1839. 1904 : rejointement de parements des maçonneries par les adjudicataires Jean-Baptiste et Denis Raveau sous la direction des ingénieurs Galliot et Cléry. Les maisons de garde des réservoirs de Chazilly et du Tillot sont construites d'après le projet dressé le 1er octobre 1841 par l'ingénieur ordinaire Alexandre Collin. Les chemins du pourtour et de desserte sont aménagés en 1856 (travaux adjugés à Julien Carrière et à Pierre Cuvelier de Pouilly-en-Auxois) et en 1861 (Sources : Archives nationales F14 12521, F14 13039 ; Archives départementales de la Côte-d'Or, XIII S 1 a / 40, XIII S 1 a / 44, XIII S 1 a / 45, XIII S 1 a / 52, XIII S 1 a / 195-196-197, XIII S 1 a / 214-215-216 ; Bibliographie sélective : Jean-François Bligny, Le sommet du canal de Bourgogne. Pouilly-en-Auxois : Office de tourisme du Canton de Pouilly-en-Auxois, [1998]. Jean-Louis Bordes, Les barrages-réservoirs : du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle en France. Paris : Presses de l'Ecole nationale des ponts et chaussées, 2005 ; Victor-Michel Hegly, Note sur la réfection de la rigole de Chazilly du canal de Bourgogne au moyen de chapes en béton armé. Annales des ponts et chaussées, 1908, t. III, p. 88-97 ; L'alimentation en eau du canal de Bourgogne. Le Bon pays d'Auxois, bulletin de l'Association "Connaissance et tradition", n° 1, 1994, p. 50-57).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Commentaire descriptif de l'édifice

L'eau du réservoir est retenue par une digue en maçonnerie de 530 m munie de contreforts. Ce réservoir, dont la hauteur de retenue est de 22,50 m, contient 5 200 000 m3. Il est alimenté par la rigole de Beaume, naît d'une prise d'eau dans la Vandenesse à hauteur de Beaume du village éponyme, et par la rigole de Pasquier (ou de Thorey) de 6,5 km. L'eau du réservoir est délivrée au canal dans le bassin d'Escommes par une rigole de 7,6 km qui passe sur le sommet de la digue du Tillot. La rigole d'alimentation de Beaume, longue de 10 km, passe au dessus du tunnel près de Créancey. Elle alimente - entre autres - un lavoir-abreuvoir à Rouvres-sous-Meilly (IA21000535).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007 ; 2011

Date de rédaction de la notice

2007 ; 2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Inguenaud Virginie, Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55