Pont routier isolé (canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pont

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Pont routier isolé

Titre courant

Pont routier isolé (canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Veuvey-sur-Ouche

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 23 du versant Saône

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal de Bourgogne

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1872, 1897

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Description historique

Pont du 2e quart du 19e siècle (?) rehaussé en 1872 : ce pont en bois doit alors être reconstruit avec tablier en tôle et « On arrondira, suivant un quart de cercle, les murs en retour du pont afin de permettre aux voitures de tourner au besoin plus facilement » (Bazin, ingénieur ordinaire, et Chenot, ingénieur en chef). Puis en 1886, par délibération du 23 mai, le conseil municipal demande que ce pont « soit reconstruit et établi comme celui sur l'Ouche qui lui est contigu, à deux voies ». Mais cette demande est rejetée pour des raisons pratiques et financières (rapport de Galliot, ingénieur ordinaire, le 28 juillet, suivi par Bazin, ingénieur en chef, le 31 juillet). En 1888, après une pétition des habitants datée du 20 juillet, l'administration consent à mettre à l'étude l'exhaussement et l'élargissement du pont (rapport de Galliot, ingénieur ordinaire, le 8 décembre, suivi par Fontaine, ingénieur en chef, le 24 décembre). Il sera reconstruit dans les années 1890 (Archives départementales de la Côte-d'Or, XIII S 1 a / 219). Dans d'autres sources, il est question de l'exhaussement avec tabliers en métal des ponts isolés en pierre de Sainte-Sabine (détruit ? car rien ne correspond sur le terrain) et de Veuvey par Pierre Marchandon, adjudicataire au rabais le 18 mars 1897 (Archives nationales, F14 13039).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, pierre de taille, métal

Commentaire descriptif de l'édifice

Culées en pierre, tablier en métal (remplissage en matériaux modernes). Parapets en métal sur toute la longueur du pont. Dans son prolongement, se trouve un pont ancien enjambant l'Ouche dont le cours est parallèle au canal sur plusieurs kilomètres. Cet autre ouvrage, bien antérieur, repose sur trois arches et est construit entièrement en pierre.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007 ; 2011

Date de rédaction de la notice

2008 ; 2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Inguenaud Virginie, Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/3
pont routier isolé (canal de Bourgogne) ; église paroissiale de l'Assomption (canal de Bourgogne)
pont routier isolé (canal de Bourgogne) ; église paroissiale de l'Assomption (canal de Bourgogne)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image