Port de Pont-Royal ; halte nautique de Pont-Royal ; gare d'eau (canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Port, gare d'eau

Titre courant

Port de Pont-Royal ; halte nautique de Pont-Royal ; gare d'eau (canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Clamerey

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Pont-Royal ; bief 14 du versant Yonne

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal de Bourgogne

Partie constituante non étudiée

Bassin de port, quai, berge aménagée, remise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 19e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1833, 1863, 1994

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Description historique

Port établi en 1833 à l'intersection entre le canal et la route de Paris par Avallon, au lieu-dit Maison-Blanche. Il est agrandi en 1837 et ses plates-formes sont élargies et empierrées (Archives départementales de la Côte-d'Or, XIII S 1 a / 114). Des murs de quai sont construits en 1863 par l'entrepreneur Soupé, d'Aisy (Archives départementales de la Côte-d'Or, XIII S 1 a / 115). En 1894, le 4 avril, règlement de police en 14 articles (autrefois dit "Maison-Blanche", le lieu-dit est maintenant appelé « Pont-Royal »). Extraits : art. 1 « le côté droit du port de Pont-Royal sur le canal de Bourgogne est exclusivement affecté au dépôt des cokes destinés à l'usine de Maison-Neuve », art. 2 « le côté gauche sur 100 m de longueur [...] est exclusivement consacré au dépôt des marchandises de la localité ». Art. 5 « les marchandises placées dans l'emplacement réservé sur la rive gauche aux dépôts temporaires du commerce ne pourront y rester plus de 10 jours », art. 7 « aucune matière ou marchandises ne pourront être déposées sur le port avant que les bateliers ou les propriétaires aient prévenu le garde-port qui leur désignera les emplacements [...] et enregistrera la date de dépôt », art. 9 « il ne pourra être laissé aucun bateau vide le long des dépôts, et ceux qui ne seront pas destinés à partir aussitôt après leur déchargement seront amarrés en aval du port, sur la rive gauche du canal. Lorsqu'un bateau aura complété son chargement, il laissera également la place vide en se retirant au large », art. 10 « défenses expresses sont faites de transformer l'emplacement réservé aux dépôts temporaires, en entrepôts pour la vente au détail, et d'y entreposer des marchandises ou matières quelconques qui ne serait pas arrivées par eau ou ne devraient pas être embarquées », art. 11 « il ne pourra être établi de chantier pour radouber ou réparer les bateaux ». En 1868, Sébastien Debias, négociant demeurant à Pont-Royal, demande qu'on l'autorise « à faire traverser le chemin de ceinture du port de Pont-Royal, rive droite, par un chemin de fer qui sera prolongé sur la largeur du dit port pour y transporter des matériaux qui sont destinés à être embarqués sur le canal ». Debias « se charge de s'entendre pour le dépôt avec la Compagnie Anonyme des forges de Châtillon et Commentry qui est locataire de toute la partie du port dont il s'agit ». L'autorisation est accordée (Archives départementales de la Côte-d'Or, XIII S 1 b / 11). Sur les plans des années 1860 (VNF - direction territoriale Centre-Bourgogne, subdivision de Tonnerre), on retrouve, sur la rive droite, la ligne de chemin de fer et un magasin appartennant à Sébastien Debias. Depuis 1994, ce port et la maison de perception sont éclairés en nocturne par une oeuvre de l'artiste plasticien Michel Verjux qui travaille sur les jeux de lumière : "onze colonnes de lumière pour un horizon nocturne" (commanditaires : riverains du port et municipalité).

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Rive droite, bassin de forme rectangulaire avec les traces d'un ancien lavoir en face de la maison de perception. L'installation permanente de Michel Verjux consiste en une succession de onze colonnes de lumière fixées aux façades du front bâti.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007 ; 2011

Date de rédaction de la notice

2008 ; 2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Inguenaud Virginie, Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/3
port de Pont-Royal ; halte nautique de Pont-Royal ; gare d'eau (canal de Bourgogne)
port de Pont-Royal ; halte nautique de Pont-Royal ; gare d'eau (canal de Bourgogne)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image