Maladrerie appelée maison-Dieu ; puis hôpital

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maladrerie ; hôpital

Appelation d'usage

Maison-Dieu

Titre courant

Maladrerie appelée maison-Dieu ; puis hôpital

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Meursault ; R.N.74

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Canton

Beaune-nord

Lieu-dit

Hôpital de Meursault (l')

Adresse de l'édifice

R.N.74

Références cadastrales

CB 51

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Un établissement décrit d'abord comme Maison Dieu, "Domus Dei", puis comme hôpital, est cité dès 1155, puis de 1278 à 1783 (Dictionnaire topographique de Côte-d'Or, p. 199). Il figure sur la carte de Cassini et sur l'atlas des routes, commencé par les Etats de Bourgogne en 1739 (Arch. dép. de la Côte-d'Or, série C) au bord de la route Paris-Lyon. Plusieurs bâtiments sont disposés autour d'une cour, en trois ensembles perpendiculaires à la route et un jardin entre les deux ensembles est figuré en retrait par rapport à cette route. L'établissement est fondé au 12e siècle par Hugues II, duc de Bourgogne, puis cédé à l'abbaye Sainte-Marguerite de Bouilland en 1358. Au début du 17e siècle, trois lits sont encore installés dans la "chambre des pauvres" et les malades sont pris en charge par le concierge (gardien) et sa famille que les textes appellent "hospitaliers". L'hôpital est réuni à l'hôtel-Dieu de Beaune le 5 février 1766 (Arch. dép. Saône-et-Loire, 2G 335, fol. 45 v°) et transformé en ferme au 19e siècle. Dès 1760, des démolitions sont ordonnées et la chapelle est désaffectée par l'évêque d'Autun (1G 15). Une campagne de sondages archéologiques menée en 2002 a révélé l'importance du cimetière et de bâtiments, aujourd'hui détruits, mais dont l'existence peut être aussi retracée grâce au fonds d'archives de l'établissement, réuni aux Archives de l'hôtel-Dieu de Beaune. Les premiers titres remontent à 1109 (1G 1) et les liasses suivantes contiennent des procès-verbaux de visite des bâtiments : 1G 11 (1618-1751) ; 1G 17, bail des bâtiments (1778). L'hôpital y est décrit comme comportant une grande chambre pour les pauvres au rez-de-chaussée, une chambre haute à 3 piliers, 3 arcades en pierre de taille, une église et un colombier, ainsi qu'une grange. En 1744, la présence d'une écurie, d'une chambre à four et d'un fenil est attestée (1G 11). Des travaux sont faits tout au long des 17e et 18e siècles (1723, 1730, 1744).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille ; moellon ; enduit

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée ; étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée sans travées

Typologie de couverture

Toit à deux pans

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ensemble, clos de murs pour partie, comprend une chapelle orientée perpendiculaire à la RN 74, formée de 3 travées dont les voûtes d'ogives ont disparu, une salle des malades longeant la route orientée nord-sud, ainsi qu'un porche et la chambre dite "du recteur" au premier étage. Des bâtiments annexes : écuries et porcherie où l'on remarque le remploi d'éléments plus anciens, sculptés, provenant du bâtiment principal. L'ensemble a été transformé en bâtiments agricoles. L'ancienne chapelle a reçu, sur sa 2e travée côté sud, une adjonction sous la forme d'un porche, en légère saillie. Au droit du chevet, au début de la 3e travée, des départs de voûtes sont visibles de part et d'autre de l'édifice, flanqué de 4 contreforts. Le porche d'entrée de la chapelle, donnant sur la route nationale est roman. Il comporte des chapiteaux sculptés à motifs de volutes stylisées. Il est surmonté d'une baie encadrée de chapiteaux romans. Jouxtant l'ancienne chapelle, la salle des malades a sans doute été remaniée au cours des 14e et 15e siècles, comme l'attestent les jambages des fenêtres, la modification des portes et le percement de lucarnes de la fin du Moyen Age sur les deux façades. Sur la façade postérieure, une porte à arc en plein cintre a été rebouchée partiellement. A l'intérieur, la salle comporte 4 pièces. La partie nord s'ouvre par une porte à arc brisé. Les anciennes portes de la façade antérieure ont été bouchées. La chambre basse, située à l'extrémité nord de la salle, comporte des voûtes d'arêtes et une porte romane encadrée de deux colonnes à chapiteaux à décor de feuillages, surmontées d'un tympan orné en son centre d'une croix pattée et de trois rosaces en bas relief. Face à cette porte, une arcade murée ouvre sur deux portes dont l'une est surmontée d'un arc en plein cintre et d'une croix sculptée. Sur le pignon, une cheminée. Au-dessus de cette dernière travée, une ancienne chambre.

État de conservation (normalisé)

Désaffecté ; remanié

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1926/05/26 : inscrit MH ; 2003/02/11 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La chapelle, le bâtiment de la porterie : inscription par arrêté du 26 mai 1926 - Les bâtiments, le mur de clôture nord et le sol de l'ancien enclos (cad. CB 51) : inscription par arrêté du 11 février 2003.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

L'hôpital de Meursault fait partie des édifices hospitaliers conservés les plus anciens de Bourgogne.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Le Clech-Charton Sylvie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (patrimoine hospitalier)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/100