Jeu de l'arquebuse, actuellement jardin botanique

Désignation

Dénomination de l'édifice

Jeu de l'arquebuse

Destination actuelle de l'édifice

Jardin botanique

Titre courant

Jeu de l'arquebuse, actuellement jardin botanique

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Dijon ; 1 avenue Albert 1er ; 14 rue Jehan de Marville

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté d'agglomération du Grand Dijon

Canton

Dijon

Adresse de l'édifice

Albert 1er (avenue) 1 ; Jehan de Marville (rue) 14

Références cadastrales

2009 ET 61, 62

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Raines (le)

Partie constituante non étudiée

Serre, orangerie, salle d'exposition

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle, 2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1833

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Autrefois aux portes de Dijon, ce terrain servait au XVIème siècle de champ d'exercices aux arquebusiers. Agrandi après la Révolution, il vit en 1833 le transfert du jardin botanique implanté Allées de la Retraite (act. boulevard Voltaire) depuis le XVIIIe siècle, complété ici par un arboretum. Appelé Jardin des Sciences, l'ensemble comprend aujourd'hui : le pavillon de l'Arquebuse (étudié, IA21004380) , le pavillon du Raines inauguré en 1994 (qui héberge les expositions temporaires mais aussi les laboratoires et réserves) , le jardin botanique, deux bâtiments annexes (la petite et la grande Orangerie, étudiée IA21004381) et le planétarium Hubert Curien qui a ouvert ses portes le 9 septembre 2005.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

La disposition du jardin botanique est celle d'un jardin à la Française avec des plates bandes bordées de petits buis, donnant à ce jardin un caractère ancien. De nombreuses sculptures sont dispersées dans les allées du jardin : les Trois grâces disposées dans le Temple de l'Amour, Hercule terrassant le lion de Némée, une copie du Moïse de Michel-Ange, la Faunesse aux pipeaux ou encore les bustes de Legouz de Gerland, d'Eugène Piron et d'Aloysius Bertrand. De nombreuses allées de promenade ombragées ont été aménagées à travers le parc. Un ruisseau, le Raines, traverse le jardin sur lequel évolue une collection vivante d'anatidés.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1964/12/28 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'arrêté de protection concerne les façades, les toitures et les logettes qui accompagnent le bâtiment, ainsi que l'ensemble des jardins comprenant l'ancien champ de tir et le jardin botanique.

Observations concernant la protection de l'édifice

Intérêt historique et urbain évident.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006 ; 2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dubois Anne-Laure, Inguenaud Virginie, GRAHAL, Potier Nicolas

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, pré-inventaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55