Abbaye de cisterciens dite Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De cisterciens

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Titre courant

Abbaye de cisterciens dite Notre-Dame

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Saint-Nicolas-lès-Cîteaux

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nuits-Saint-Georges

Lieu-dit

Cîteaux

Références cadastrales

1986 A 98, 106, 115

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

La Vouge ; la Centfonds

Partie constituante non étudiée

Église ; bâtiment conventuel ; hôtellerie ; ferme ; moulin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle ; 13e siècle ; 14e siècle ; 1er quart 16e siècle ; 2e moitié 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1348 ; 1509 ; 1767 ; 1771 ; 1855 ; 1860 ; 1998

Commentaires concernant la datation

Porte la date ; daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Trouvé François (commanditaire)

Description historique

Fondée en 1098 par Robert de Molesme au lieu-dit la Forgeotte, Cîteaux I était bâtie en bois. L'abbaye fut transférée au bord de la Vouge par l'abbé Albéric (1099-1108) ; à sa mort, Cîteaux II inachevée avait une église en pierre. Après l'arrivée de saint Bernard en 1113, une grande église fut édifiée entre 1130 et 1150, agrandie de 1180 à 1190 et consacrée en 1193. Les travaux d'aménagement hydrauliques débutèrent en 1130. De la fin du 12e siècle à 1280 eut lieu une grande campagne de construction comprenant notamment le grand cloître, le réfectoire, l'infirmerie. Après l'incendie de 1297, les bâtiments furent réparés sous l'abbé Henri (1303-1315) . A la porterie, une chapelle fut bâtie en 1348, une bibliothèque élevée au dessus des cellules des copistes en 1509. Des transformations, auxquelles participèrent les architectes Caristie et Antoine, furent entreprises aux 17e et 18e siècles. Le définitoire ou dortoir neuf fut achevé vers 1690, et la chapelle Saint-Nicolas, église paroissiale jusqu'en 1790, fut construite par Antoine de 1767 à 1769. Dom François Trouvé, abbé de 1748 à 1790, fut à l'origine d'un projet grandiose de reconstruction par l'architecte Lenoir. Le projet fut abandonné, excepté le logis abbatial achevé en 1771. L'abbaye fut en grande partie détruite à la Révolution. En 1842, elle fut transformée en "phalanstère", et en 1846 en colonie agricole pénitentiaire. Une église fut construite en 1860-61 et des bâtiments dont l'hôtellerie actuelle entre 1855 et 1872. Les moines revinrent en 1898. L'église a été agrandie et remaniée en 1998 par D. Ouaillarbourou et la bibliothèque restaurée par E. Pallot.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille ; moellon ; brique ; brique émaillée

Matériaux de la couverture

Tuile plate ; tuile creuse ; tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés ; étage en surcroît

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives ; voûte d'arêtes

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis ; escalier intérieur : escalier tournant à retours, escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'abbaye a conservé de l'Ancien Régime 3 bâtiments en pierre et brique : la bibliothèque, le définitoire, l'ancienne église Saint-Nicolas actuellement étable, l'aile "Lenoir" (communauté) et un moulin situé dans l'enceinte monastique. La bibliothèque, voûtée d'ogives, abrite au rez-de-chaussée 6 cellules de copistes ouvrant dans une galerie de cloître (l'escalier est en vis) . Le définitoire, voûté d'arêtes, comprend plusieurs salles dont une grande à colonnes centrales bordée du cloître des novices, et le dortoir à l'étage. L'aile Lenoir à 2 étages et surcroît présente une façade en pierre de taille en bossage au rez-de chaussée.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; peinture

Indexation iconographique normalisée

Moine ; armoiries ; feuillage

Description de l'iconographie

Moine et armoiries de Jacques de Pontailler sculptés sur des clefs de voûte ; feuillages et inscription peints dans la bibliothèque

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1978/12/28 : classé MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Bâtiment de la communauté, définitoire, bibliothèque et bâtiment dans le prolongement : classement par arrêté du 28 décembre 1978.

Référence aux objets conservés

IM21008447 ; IM21008449 ; IM21008440 ; IM21008437 ; IM21008442 ; IM21008350 ; IM21008445 ; IM21008458 ; IM21008459 ; IM21008463 ; IM21008455 ; IM21008443 ; IM21008462 ; IM21008349 ; IM21008436 ; IM21008464 ; IM21008456 ; IM21008438 ; IM21008441 ; IM21008444 ; IM21008453 ; IM21008461 ; IM21008439 ; IM21008446 ; IM21008451 ; IM21008351 ; IM21008435 ; IM21008452 ; IM21008457 ; IM21008454 ; IM21008460 ; IM21008448 ; IM21008450 ; PM21003281

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Brigitte Fromaget

Cadre de l'étude

Opération ponctuelle

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/34