Grand magasin, actuellement banque du Crédit Lyonnais

Désignation

Dénomination de l'édifice

Grand magasin

Destination actuelle de l'édifice

Banque

Titre courant

Grand magasin, actuellement banque du Crédit Lyonnais

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Brive-la-Gaillarde ; 20 rue Toulzac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Brive-la-Gaillarde centre

Canton

Brive-la-Gaillarde 1

Adresse de l'édifice

Toulzac (rue) 20

Références cadastrales

1973 BL 140

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Logement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1905

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Blanc Augustin (commanditaire)

Description historique

Magasin de commerce de type grand bazar construit en 1904-1905 sur un emplacement laissé vacant depuis le percement de la rue Toulzac. Ce terrain avait appartenu à la famille du maréchal Brune. En 1904, le sieur Augustin Blanc, négociant, demande l'alignement pour la construction d'un immeuble avec magasins. Le jardin sur lequel il souhaite construire appartient alors au sénateur Labrousse. Le décor de ferronnerie (ou de fonte) de l'étage d'entresol, visible sur une carte postale des années 1920, a été supprimé à une date inconnue, peut-être à l'époque où les anciens magasins Blanc sont remplacés par une succursale du Crédit Lyonnais. Auparavant, une première agence du Crédit Lyonnais était logée au rez-de-chaussée d'un immeuble de la même rue, actuel n° 15 (voir dossier rue Toulzac).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Entresol, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Croupe brisée

Commentaire descriptif de l'édifice

Construction en grès fin de Grammont pour le rez-de-chaussée et l'entresol de la façade sur rue, ainsi que pour les chaînages d'angle et le décor. Le logement est à l'étage et dans les combles mansardés. Le seul décor de ferronnerie subsistant est celui des garde-corps des deux balcons de l'étage de logement. Des lucarnes à devants en maçonnerie ouvrent dans les brisis du toit.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, ferronnerie, maçonnerie

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme architecturale ; chute : feuillage ; caducée ; fronton

Description de l'iconographie

Aux angles de l'étage d'entresol : décor de chutes de feuillages sculptées entourant ce qui semble être un caducée. Au niveau de l'étage de logement : les linteaux des fenêtres ont des clés saillantes et sont surmontés de frontons triangulaires reposant sur des consoles en accolade. Au niveau du comble : la lucarne centrale a un lourd décor architecturé à fronton triangulaire amorti d'une boule quillée.

État de conservation (normalisé)

Restauré, remanié

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Chavent Martine

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine, Maison de la Région - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Limoges - 27, boulevard de la Corderie – CS 3116 - 87031 Limoges Cedex 1 – 05 55 45 19 00