Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Truffe Noire

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel de voyageurs

Appelation d'usage

Hôtel de la Truffe Noire

Titre courant

Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Truffe Noire

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Brive-la-Gaillarde ; 22 boulevard Anatole-France

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Brive-la-Gaillarde centre

Canton

Brive-la-Gaillarde 1

Adresse de l'édifice

Anatole-France (boulevard) 22

Références cadastrales

1923 K 76, 77, 78, 1973 BL 9, 10, 11

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, puits

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle, 2e quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Limite 16e siècle 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1935

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, signature

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Labrunie Armand (commanditaire)

Description historique

Il existait déjà au 19e siècle et jusqu'aux années 1930, à cet emplacement, un hôtel réputé, dit hôtel Cotton ou des Messageries. Il était installé dans un bâtiment remontant peut-être au 16e ou au 17e siècle. Une série de baies cintrées qui ont pu appartenir à cette construction subsistent, quoique remaniées, sur une partie de la façade principale ; une de ces baies abrite un puits aujourd'hui désaffecté. Une cheminée datant de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle est en place dans un salon du rez-de-chaussée, mais il n'est pas possible de dire s'il s'agit d'un remploi ou d'un élément in situ. En 1935, le restaurateur Armand Labrunie, locataire, demande, en accord avec les propriétaires, Verlhac et Labarde, un permis de construire pour d'importants travaux d'agrandissement et de modernisation. Les travaux sont réalisés par les architectes brivistes Macary père et fils, dans un style régionaliste d'inspiration néobasque. L'hôtel est restauré à la suite d'un incendie qui touche principalement la toiture et les parties hautes, en 1992. A l'occasion des travaux, la partie est (parcelle 11) qui était dotée d'une galerie de circulation à garde-corps en menuiserie est remaniée et la signature des architectes qui était apposée sur la façade a été supprimée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, noue

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel actuel réunit trois anciennes parcelles unifiées par un même traitement de façade du côté du boulevard (deux étages carrés, enduit peint, aisseliers de toiture, baies régulières). L'entrée principale est signalée par une porte monumentale et, au niveau du toit, par un fronton sur lequel est peint un blason de fantaisie repris à l'intérieur dans la salle de restaurant. Une cave voûtée en berceau sert de salle de restaurant annexe.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Description de l'iconographie

Des armoiries parlantes (de fantaisie) sont peintes sur le fronton de la façade et dans la salle de restaurant. Elles sont supposées être celles du restaurateur-rotisseur Armand Labrunie et symbolisent, en écartelé, la gastronomie locale (truffes, hure de sanglier, dinde, marrons, écrevisses et truites).

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Chavent Martine

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine, Maison de la Région - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Limoges - 27, boulevard de la Corderie – CS 3116 - 87031 Limoges Cedex 1 – 05 55 45 19 00