Ensemble d'édifices derrière façade

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ensemble d'édifices derrière façade

Titre courant

Ensemble d'édifices derrière façade

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Brive-la-Gaillarde ; 25, 27, 29, 31, 33, 35, 37 rue Toulzac ; 1 rue Martine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Brive-la-Gaillarde centre

Canton

Brive-la-Gaillarde 1

Adresse de l'édifice

Toulzac (rue) 25, 27, 29, 31, 33, 35, 37 ; Martine (rue) 1

Références cadastrales

1923 K 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 1973 BL 96, 97, 98, 100, 102

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Maison, immeuble, boutique, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle, 2e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

17e siècle, milieu 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1808, 1828, 1830

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Latour-Crémoux Charles (commanditaire)

Description historique

Série d'immeubles construits par les époux Latour-Crémoux entre 1805 et 1830 selon un programme qui prévoyait une façade continue et régulière à entresol et deux étages d'habitation le long de la future rue Toulzac que la ville avait décidé d'ouvrir, dès 1792, en partie sur l'emplacement de l'ancien couvent des Ursulines. En 1805, Charles Latour-Crémoux, acquéreur d'une partie du couvent vendu comme bien national, demande l'alignement sur la future rue pour la construction de ce qui est appelé sa "grande maison". Elle forme alors un quadrilatère autour d'une cour bordée sur l'arrière de bâtiments à usage d'écuries et de greniers à foin. En 1828 sa veuve demande à son tour l'alignement afin de poursuivre la construction vers le sud, par une série de trois immeubles jusqu'à l'angle formé avec la rue Sainte-Ursule (actuelle rue Martine). Sur toute la longueur de la construction, elle fait apposer un balcon continu daté 1808 au niveau de la "grande maison" et 1830 sur l'angle des deux rues. La porte charretière du 1 rue Martine, porte les initiales L et C et la date 1828. La façade continue n'a été qu'en partie réalisée. Plusieurs baies d'entresol et les distributions ont été dénaturées par les aménagements successifs de boutiques ; les ailes en retour sur la cour et les anciennes dépendances ont été transformées en réserves pour les magasins. La charpente du 35-37 rue Toulzac a été modifiée et des lucarnes de type "chien assis" ajoutées en 1951.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Entresol, 2 étages carrés, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Elévations sur les deux rues construites en grès fin de Grammont. La "grande maison" possède deux étages carrés sur entresol (25 à 31 rue Toulzac) , elle est couverte d'un toit à longs pans avec lucarnes à devants en maçonnerie. Les immeubles construits entre 1828 et 1830 (33 à 37 rue Toulzac et 1 rue Martine) ont un seul étage carré sur entresol, avec une croupe sur l'angle des deux rues ; l'immeuble d'angle a des lucarnes à devants en maçonnerie. Balcon filant se développant au niveau du premier étage. Il subsiste un vestige d'arcature de l'ancien couvent à l'intérieur du rez-de-chaussée du 35-37 rue Toulzac.

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie, maçonnerie

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme architecturale ; lyre

Description de l'iconographie

Le balcon filant repose sur des consoles en grès de Grammont mouluré. Le décor géométrique de son garde-corps en ferronnerie peut être comparé à ceux du 6 rue Toulzac et du 10 place des Patriotes-Martyrs, il est complété d'un motif de lyre sur l'angle des deux rues.

Commentaires d'usage régional

Immeubles en largeur

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1992

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Chavent Martine

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine, Maison de la Région - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Limoges - 27, boulevard de la Corderie – CS 3116 - 87031 Limoges Cedex 1 – 05 55 45 19 00