Maison, actuellement école municipale de musique

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

École municipale de musique

Destination actuelle de l'édifice

École d'art

Titre courant

Maison, actuellement école municipale de musique

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Brive-la-Gaillarde ; 26, 28 boulevard du Salan

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Brive-la-Gaillarde centre

Canton

Brive-la-Gaillarde 1

Adresse de l'édifice

Salan (boulevard du) 26, 28

Références cadastrales

1923 K 170, 171, 1973 BM 35

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin d'agrément, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Maison construite dans le quatrième quart du 18e siècle pour la congrégation des bénédictines de Bonnesaigne. En 1759 les bénédictines s'installent dans l'ancien couvent des Clarisses (voir dossier). L'abbesse fait alors lever un plan par le notaire Massénat pour l'achat de plusieurs maisons sur l'emplacement desquelles elle souhaite faire construire sa maison. La construction n'est qu'à peine engagée, dans sa partie sud, quand survient la Révolution. La maison et son jardin constituent un des lots de la vente comme bien national du couvent, en 1793. L'acquéreur, le sieur Juge, continue la construction, mais doit céder une partie de l'emplacement pour le percement de la rue Sainte-Claire (actuelle rue Docteur-Massénat). La maison est revendue en 1819 au sieur Lemas puis en 1842 au sieur Vicant. Achetée par la ville pour en faire l'école de musique, en 1979, elle est restaurée en 1982, puis complétée par la construction d'un auditorium.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, croupe brisée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Construction en L sur cour arrière, la façade construite à l'alignement des anciens remparts est la plus développée et possède un jardin antérieur. Maçonnerie réalisée en grès local dit brasier, encadrements en grès fin de Grammont. Le rez-de-chaussée est percé d'une série continue de portes-fenêtres ouvrant sur le jardin. Le toit à longs pans et croupe brisés est ouvert de lucarnes à devants en maçonnerie. A l'intérieur, deux escaliers en charpente de forme tournante, l'un dans la partie nord, l'autre dans la partie sud. Lambris de revêtement et cheminées en marbre dans les pièces en rez-de-chaussée et à l'étage.

Technique du décor des immeubles par nature

Maçonnerie, menuiserie

Commentaires d'usage régional

Maison de notable à fonction résidentielle

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1992

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Chavent Martine

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine, Maison de la Région - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Limoges - 27, boulevard de la Corderie – CS 3116 - 87031 Limoges Cedex 1 – 05 55 45 19 00