Cimetière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cimetière

Titre courant

Cimetière

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente (16) ; Champagne-Mouton

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté de communes du Confolentais

Canton

Champagne-Mouton

Références cadastrales

1991 C2 266

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle, 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Une ordonnance royale du 26 mars 1817, conservée dans la série O des Archives Départementales de la Charente, autorise l'acquisition d'un terrain pour y établir le cimetière. La tombe la plus ancienne semble dater de 1820. La croix de cimetière date probablement de cette période. Le cimetière a été agrandi vers le sud-est.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le cimetière de Champagne-Mouton se situe à la sortie du village, au sud. Il est entouré d'un muret. Une allée centrale parcourt le cimetière dans le sens de la longueur à partir du portail. De chaque côté de l'allée, les tombeaux ont été disposés en six rangées. De chaque côté, au milieu des six rangées, une petite allée, parallèle à l'allée centrale, permet de circuler. La croix de cimetière est située au fond du cimetière, au milieu de l'allée centrale. Elle est montée au-dessus de deux marches, elle possède un fût octogonal et une croix simple. Le cimetière contient de nombreux tombeaux familiaux superposés, ainsi que de nombreuses concessions familiales contenant plusieurs tombeaux, souvent ressemblants, entourés d'une chaîne et de plots. Ces concessions sont pour la majorité situées à proximité immédiate de l'entrée du cimetière, elles appartiennent généralement aux grandes familles locales. Certains tombeaux, parmi les plus anciens, sont entourés d'une grille en fer forgé surmontée d'une croix sur un côté et de pommes de pin dans les angles. L'un de ces tombeaux est daté 1820. Le cimetière possède une chapelle funéraire, appartenant à la famille de la Martinière. Cette chapelle possède une imposante toiture en ardoise, à forte pente. La porte en plein cintre est encadrée de deux colonnes à chapiteaux sculptés. Une petite ouverture en arc brisé a été percée sur chacun des murs gouttereaux. Plusieurs tombeaux sont originaux, notamment celui de Jean Marie Abel Fabre, daté 1925, en forme de pyramide. Le tombeau de Louisa Desange présente une équerre et un compas. De nombreux tombeaux en chevalet ont été conservés. Plusieurs colonnes brisées décorent les tombeaux des personnes décédées dans leur jeune âge. Un ange orne le tombeau d'un enfant.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ourry Yann, Debelle Jacqueline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07

1/51
Cimetière
Cimetière
© Inventaire général, ADAGP ; © Communauté de communes du Confolentais
Voir la notice image