Maison jumelle de villégiature

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Maison de villégiature ; maison jumelle

Titre courant

Maison jumelle de villégiature

Localisation

Localisation

Normandie ; Calvados (14) ; Deauville ; 95, 97 rue Albert Fracasse

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Basse-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deauville

Canton

Trouville-sur-Mer

Adresse de l'édifice

Albert Fracasse (rue) 95, 97

Références cadastrales

1984 AD 321, 322

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin, enclos, portail

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette villa jumelle est édifiée au cours du 1er quart du 20e siècle. Elle n'apparaît pas sur le "Plan de Deauville-sur-Mer", dressé en 1914, mais figure sur le "Plan de la ville de Deauville", établi par Monticone en 1921.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, calcaire, brique, ciment, faux pan de bois

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile plate

Typologie de plan

Plan régulier en U

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée, élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, toit en pavillon, toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette villa, située rue Albert Fracasse, est implantée sur une parcelle rectangulaire. Elle abrite sous un même toit deux unités d'habitation, séparées par un mur de refend et disposant chacune d'une avant-cour et d'un petit jardin à l'arrière. Organisée selon un plan en U, elle comprend un rez-de-chaussée surélevé sur sous-sol, un étage carré et un étage de comble. Le toit, associant longs pans brisés et toit en pavillon, est couvert en tuile plate au n° 95 et en ardoise au n° 97. L'étage de comble est éclairé par deux lucarnes à demi-croupe. Le gros-œuvre est en moellons de calcaire, rehaussé par des chaînes d'angle harpée en ciment et en brique appareillée en assises alternées régulières. La ligne de toit est soulignée par un large bandeau en ciment. Dans les parties hautes, le gros-œuvre est masqué sous un faux pan de bois en ciment moulé et peint, de type structurel : colombes verticales, écharpes, croix de Saint-André et croix complexes. Ces éléments sont empruntés à l'architecture de l'arrière-pays augeron de la seconde moitié du 18e siècle. La façade principale est composée d'un corps central à deux travées, cantonné de deux pignons en avant-corps. Ces derniers sont animés au rez-de-chaussée par des auvents couverts en ardoise, supportant au premier étage un balcon avec garde-corps en bois. Deux auvents, au rez-de-chaussée du corps central, abritent le perron. Cette villa régionaliste est style normand.

Commentaires d'usage régional

Parcelle rectangulaire,Régionaliste,style normand,éléments saillants (auvent en façade, balcon)

État de conservation (normalisé)

Bon état

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Hébert Didier

Cadre de l'étude

Patrimoine de la villégiature

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Basse-Normandie - Direction de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Abbaye aux Dames - Place Reine Mathilde BP 523 - 14035 Caen Cedex - 02.31.06.97.33