Ensemble de maisons Richier-Blanc

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Ensemble de maisons Richier-Blanc

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Bouches-du-Rhône (13) ; Marseille 16e arrondissement ; 90 à 106 ou 108 boulevard Fenouil

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux

Lieu-dit

Estaque (l'); Fontaine-des-Tuiles (quartier de la)

Adresse de l'édifice

Fenouil (boulevard) 90 à 106 ou 108

Références cadastrales

1819 Séon,, 1978 Estaque, I 92 à 100, 279

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin, maison

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 19e siècle 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Blanc Jean-Baptiste (commanditaire), Richier Marius (commanditaire)

Description historique

Sur un fond acquis de Barthélemy et Clémentine Fenouil, un en bord de mer en 1896, et un autre à l'arrière en 1904, par la famille Richier camionneur, place Saint Michel, est construite la maison de villégiature, dite Villa Rose Claire, du nom de la fille du propriétaire. Le terrain mitoyen est acquis en 1904 par sa soeur et beau-frère, qui construisent des maisons de rapport. La villa face à la mer a été détruite et remplacée par une autre villa lors de la Reconstruction. Subsiste la série de trois maisons, dénommées "villa" sur un acte de vente de 1921. Le cahier de charges du lotissement prévoit le retrait sur rue, la clôture, façade, trottoir, eau du canal.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Enduit

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ensemble est en retrait sur rue, clôturé par un mur-bahut surmonté de grille. Face à la mer, la villa ouvrait sa facade en pignon ordonnancée à trois travées sur le boulevard. La Villa Rose Claire comptait un étage sur cave, et ouvrait sa façade en pignon avec trois portes-fenêtres et trois fenêtres à l'étage sur un jardin avec diverses construction servant de salle de bain, de poulailler, de lavoir. Adossé à la villa, une série de logements d'un étage sur rez-de-chaussée : "3 villas d'un étage sur rez-de-chaussée" vendues par Blanc. Des dispositions conservées avec le passage sous édifice permettant d'aller à l'arrière des bâtiments.

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Seul exemple qui allie quasi simultanément construction de villégiature et construction locative. Cet ensemble fait partie de la même tranche de lotissement du boulevard Fenouil que les villas qui lui font face (Référence IA13000901 ; Référence IA1300902).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

2013

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fuzibet Agnès, Gontier Claudie

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66