Maisons de tuiliers dites Maisons Carvin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De tuilier

Appelation d'usage

Maisons Carvin

Titre courant

Maisons de tuiliers dites Maisons Carvin

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Bouches-du-Rhône (13) ; Marseille 16e arrondissement ; 77 traverse Bovis

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux

Lieu-dit

Estaque-Gare (quartier de l')

Adresse de l'édifice

Bovis (traverse) 77

Références cadastrales

1978 Estaque B 91

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin, bassin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1864

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Carvin Maximin (commanditaire), Carvin Laurent (commanditaire)

Description historique

Ces maisons accolées ont vraisemblablement été construites par les frères Laurent et Maximin Carvin, tuiliers, sur la partie haute de leur propriété (parcelle F 740 du cadastre napoléonien) après la vente de la partie basse de leur propriété en 1856, en deça de la voie ferrée (parcelle F 736 du cadastre napoléonien. Référence IA13001498 et Référence IA13000895). Elles apparaissent comme construction nouvelle sur le cadastre en 1864 et 1865, soit une vingtaine d'année après la maison construite pour Laurent Carvin sur l'actuelle rue Le-Pelletier (Référence IA13001498). Sur les matrices de 1882, ce sont vraisemblablement elles qui figurent sous la dénomination de "chalet", le terme s'appliquant alors aux maisons à façades en pignon qui étaient encore des nouveautés à Marseille.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Tuile plate mécanique

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à deux pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Situées vers le haut du terrain, en immédiat contrebas du canal, cette maison double surplombe un jardin clos de mur en tuiles plates comprenant un bassin. Elle ouvre au sud une haute façade en double pignon en brique, percée de deux portes au rez-de-chaussée donnant sur une terrasse portées par des arcades en soubassement. La pente de la toiture est forte et le débord de toiture est supporté par des aisseliers. Les façades comptent l'une trois travées et l'autre deux.

Commentaires d'usage régional

Pavillon,façade en pignon

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Ces deux maisons sont à mettre au nombre des maisons remarquables du quartier de la gare (Référence IA13001436 à Référence IA13001439). Il s'agit vraisemblablement des premières maisons à façades en pignon construites dans le secteur avec Château Chave (Référence IA13001465). Tout comme la maison Rolandin (Référence IA13001326) et les maisons de rapport Blanc (Référence IA13001330) ou l'église paroissiale (Référence IA13001142), elles ont des façades en briques.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fuzibet Agnès, Gontier Claudie

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66