Lotissement concerté des Creux

Désignation

Dénomination de l'édifice

Lotissement concerté

Appelation d'usage

Lotissement concerté des Creux

Titre courant

Lotissement concerté des Creux

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Bouches-du-Rhône (13) ; Marseille 16e arrondissement

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux

Lieu-dit

Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage (quartier de l')

Références cadastrales

1819 Séon 945, 986, 1978 Estaque L 57 à 94

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Tuilerie, maison, rue

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle (détruit), 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1887

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Druilhe Julien (promoteur)

Description historique

Ce terrain qui était occupé par un inculte et une vigne en 1827 appartenait à la succession Ginac épouse Tamisier. Il reste dans la même famille jusqu'en 1887. A ce moment là, il s'agit d'un terrain de six mille trois cents mètres carrés en partie argileux, qui comporte un four, deux bassins, une remise et un bâtiment en rez-de-chaussée, et une mine d'argile. La profondeur du trou d'extraction d'argile varie de six à vingt-quatre mètres, ce qui occasionnait des dommages aux riverains établis au nord. La tuilerie vraisemblablement établie là vers le milieu du 19e siècle avait été démolie en 1875 (d'après le cadastre). Ce terrain, dit des Creux, est vendu aux enchères après qu'ait cessé l'exploitation des carrières d'argiles. Julien Druilhe et Amédée Pierre, fabricants tuiliers l'un et l'autre, se portent acquéreurs de l'ensemble des propriétés issues de l'héritage de Jacques Tamisier, mises aux enchères en 1887. Puis ce terrain échoit en pleine propriété à Julien Druilhe, fabricant tuilier, qui l'a acquis dans l'intention de le lotir. Les rues sont tracées dès 1887 et les lots de terrrains sont vendus entre 1888 et 1895 pour les îlots nord et est, cependant que Julien Druilhe se réserve la propriété de toute la partie basse où il construit des maisons de rapport.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

De plan rectangulaire, ce lotissement d'environ cent dix mètres sur cinquante cinq est situé pour partie en contrebas de la place Malleterre et de la rue Jumelles. Si les tracés des rues et les découpages de parcelles sont réguliers, la lisière sud adapte le découpage parcellaire et adapte la rive sud de la rue Druilhe aux avatars des limites de propriétés. Ce lotissement est bâti à cheval sur les dénivellés assez importants. Les îlots de direction est-ouest s'étagent sur deux niveaux séparés par la traverse du Lion, bordée au nord par les murs de soutènement des jardins des maisons de la rue Jumelles en contre-haut et au sud par les cours des arrières des maisons de la rue Druilhe en contrebas. L'îlot de direction nord sud qui borde la place Maleterre enjambe le denivellé.
Le lotissement ne communique que par trois passages étroits avec la Plage de l'Estaque dont un passage sous immeuble (Référence IA13001149). Il est desservi par deux rues parallèles internes, la rue Druilhe et la traverse du Lion qui est une voie non carrossable et fait fonction de voie de service en coeur d'îlot, plus que de desserte : elle ne donne aucun accès aux constructions en contrebas et seulement quelques accès aux jardins en contrehaut..
L'ensemble du bâti a des caractéristiques communes : maisons ou petits immeubles de ville comptant deux niveaux de façade principales, tous couverts de toit à longs pans et de tuiles, mais la différence entre les divers secteurs tient à la taille des parcelles, à la présence ou non de espaces libres, à l'orientation. Domine la maison unifamiliale ou la maison double.

Commentaires d'usage régional

Voirie complexe,lotissement à plusieurs îlots,îlot régulier,lotissement de maisons de ville,lotissement locatif,domiciliation des propriétaires

Protection et label

Observations concernant la protection de l'édifice

Il s'agit du premier lotissement structuré avec une voirie interne du secteur. C'est un exemple de lotissement d'un terrain industriel avec une stratification sociale entre les parties hautes et les parties basses. Ces dernières sont locatives, celles orientées au nord de moindre statut social que celles orientées au sud, cependant que le propriétaire s'est réservé une maison avec jardin en bout d'alignement (parcelles L 65,66). Ce lotissement est à rapprocher du lotissement Farrenc (Référence IA13001058), où Julien Druilhe est d'ailleurs mandaté par un des propriétaires. L'usage des maisons doubles se retrouve tant dans l'îlot Druilhe que dans l'îlot Maleterre. Le premier exemplaire daté de ce type de maison se trouve dans les maisons de rapport du lotissement Crillon (Référence IA13001330).

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gontier Claudie

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66